Meurthe-et-Moselle : témoin de débordements pendant un cortège nuptial, Nadine Morano intervient en plein mariage

Par Séraphin Parmentier
14 septembre 2020
Mis à jour: 16 septembre 2020

Scandalisée par le comportement des participants à un cortège de mariage qui se trouvait à quelques dizaines de mètres de chez elle, Nadine Morano n’a pas hésité à se déplacer pour exiger des fauteurs de troubles qu’ils respectent « les lois de la République ».

Les faits ont eu lieu en fin de journée le samedi 12 septembre à Toul, une commune d’environ 15 000 âmes établie à une vingtaine de kilomètres de Nancy, en Meurthe-et-Moselle.

Aux alentours de 19 h 30, Nadine Morano, qui habite à Toul, a été témoin de débordements générés par un cortège nuptial.

Plusieurs grosses berlines étaient massées autour de la place principale de la commune, interdisant de fait la circulation sans aucune autorisation.

Les passagers, qui arboraient des drapeaux turcs et fêtaient un mariage en cours dans la salle de l’Arsenal, ont fini par descendre de leurs véhicules pour tirer un feu d’artifice au beau milieu de la place. Le tout sous le regard interloqué des riverains, des badauds et des personnes attablées aux terrasses des bars et des restaurants.

« J’ai entendu partir des feux d’artifice, en pleine journée, et j’ai vu que la place des Trois-Evêchés était bloquée à la circulation pour un mariage. En plus, ils filmaient tout ça avec un drone », a expliqué Nadine Morano – qui réside à quelques dizaines de mètres du lieu où les faits se sont déroulés – dans les colonnes de 20 minutes.

Outrée par le comportement des participants au cortège, qui troublaient l’ordre public, le député européen a décidé d’intervenir pour « demander à ces gens de respecter les lois de la République ».

Une initiative qui n’a manifestement pas plu aux intéressés. « Le ton est monté un peu. Ils ne voulaient rien entendre. Ils ont continué leur bazar jusqu’à ce que la police intervienne. Un agent a même été menacé de mort », raconte l’ancienne ministre déléguée chargée de l’Apprentissage et de la Formation professionnelle.

Selon Mme Morano, les fauteurs de troubles n’auraient ensuite pas hésité à aller « faire le même cirque dans une salle à 40 mètres du commissariat ».

Le maire de Toul va convoquer les personnes concernées

Interrogée par la rédaction de 20 minutes, Alde Harmand, le maire (PS) de Toul, confirme les « rallyes de voitures dans la ville ». « Il y a eu un ensemble de comportements inacceptables », ajoute l’édile.

M. Harmand assure qu’il entend désormais rappeler à l’ordre les contrevenants.

« Je vais convoquer les familles cette semaine et on verra les suites à donner à cette affaire. Le service juridique est déjà dessus et le procureur sera certainement dans la boucle. Il faut faire comprendre qu’il y a des règles et qu’elles doivent être respectées par tout le monde », indique-t-il.

Pour Nadine Morano, les débordements constatés samedi dernier ne doivent pas rester impunis : « C’est un manque de respect. Il y en a marre. Il faut arrêter avec ça ! »

« Ici, on n’est pas en Turquie ou au Maroc, on est en France ! » conclut la Touloise.

FOCUS SUR LA CHINE – 3 typhons détruisent les cultures dans le Nord-Est, en 2 semaines

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ