Meurthe-et-Moselle : une soirée dégénère, elle jette un enfant de 2 ans par la fenêtre

Par Léonard Plantain
25 septembre 2021
Mis à jour: 25 septembre 2021

À Champigneulles (Meurthe-et-Moselle), après une soirée qui a mal tourné entre sa mère et l’une de ses amies, le petit Nelio, 2 ans et demi, a été jeté par la fenêtre de son immeuble, du premier étage.

Les faits remontent à la nuit du 2 au 3 février 2021, lorsqu’une soirée a dérapé dans un appartement de Champigneulles (Meurthe-et-Moselle), près de Nancy. Ce soir là, alors que la fête battait son plein, plusieurs personnes alcoolisées et sous cannabis ont été impliquées, notamment la mère d’un enfant de deux ans et demi et l’une de ses amies, a rapporté Lorraine Actu.

Selon François Pérain, le procureur de la République de Nancy, une « altercation a éclaté » entre la locataire des lieux et son amie. Cette dernière s’est alors rendue dans la chambre de l’enfant pour le saisir et le jeter par la fenêtre. « Le logement se situe au premier étage de l’immeuble, au-dessus de garages », a précisé le procureur.

« L’enfant a été trouvé par une voisine alors que Mme F. jetait des meubles par la fenêtre, au risque de toucher l’enfant », a également précisé François Pérain, confirmant une information de L’Est Républicain parue ce mercredi 22 septembre.

Par chance, à l’issue le drame, le pronostic vital de l’enfant « n’était pas engagé », a expliqué le procureur.

Cependant, le petit « souffrait de plusieurs fractures du crâne et des séquelles à vie sont possibles », a-t-il ajouté, plusieurs mois après les faits. « L’enfant aurait effectué une trajectoire sur le modèle d’un lancer, il n’est pas tombé à l’aplomb de la fenêtre de la chambre de sa mère : l’hypothèse d’une chute accidentelle est donc écartée », a précisé François Pérain.

Au moment des faits, la suspecte – l’amie de la maman de Nelio – a été interpellée et placée en garde à vue. D’après les forces de l’ordre, elle se trouvait alors « dans un état délirant ».

Selon les premiers éléments de l’enquête, la dispute entre la mère et son amie a engendré des violences réciproques. La mise en cause a alors dégradé l’appartement dans un coup de folie en cassant des meubles et en jetant d’autres par la fenêtre, emportant le petit Nelio au passage. Lors de sa garde à vue, cette dernière a gardé le silence. Elle a ensuite été déférée le 4 février 2021 et mise en examen par le juge d’instruction pour « tentative de meurtre sur mineur de 15 ans », avant d’être placée en détention provisoire par le juge des libertés et de la détention.

Quant à la mère, qui avait été laissée libre de se retirer à l’issue de sa garde à vue, l’affaire n’en restera pas là pour elle. Au vu des circonstances, le parquet a en effet pris une ordonnance de placement provisoire (OPP) pour le jeune Nelio. Un juge des enfants a également été saisi.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ