« Meurtrier », « violeur » : une statue de Christophe Colomb aspergée de peinture et taguée à Rouen

Par Nathalie Dieul
24 juin 2020
Mis à jour: 24 juin 2020

La haine contre l’explorateur Christophe Colomb, qui s’est propagée récemment dans tous les États-Unis, est arrivée en France, à Rouen plus précisément. Une statue à son effigie a été dégradée ce mardi au centre-ville de la préfecture de la Seine-Maritime. La Ville ne portera pas plainte.

Dans la foulée du mouvement antiraciste aux États-Unis survenue à la suite de la mort de George Floyd, de nombreuses statues de Christophe Colomb ont été détruites, décapitées ou encore brûlées, de Boston à Miami en passant par l’État de Virginie.

À Rouen, le buste de l’explorateur italien du XVe siècle avait été érigé au milieu de ceux d’autres grands navigateurs – James Cook, Jacques Cartier, Marco Polo, Fernand de Magellan – rapporte Valeurs actuelles.

Mardi, elle a été aspergée de peinture rouge et taguée des mots « assassin »« meurtrier »« esclavagiste » et même… « violeur ».

La dégradation de la statue, située sur le pont Boieldieu, a été qualifiée de « ridicule » par des Rouennais croisés par nos collègues de 76Actu, ou encore de « lamentable » et de « dégradations débiles » par des internautes sur les réseaux sociaux.

Un utilisateur de Twitter s’indigne : « Va t-on tolérer ces dégradations encore longtemps ? »

La Ville de Rouen a annoncé qu’elle ne portera pas plainte pour cet acte de vandalisme. Elle déplore toutefois : « Débattre d’un sujet est toujours légitime, cela peut néanmoins se faire sans vandalisme ! »

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ