Mexique : des chiens morts ont été trouvés chez une femme qui les vendait supposément dans des tacos à la viande

Par Pachi Valencia
23 septembre 2019 Mis à jour: 23 septembre 2019

Des habitants d’un quartier de l’État de Puebla, au Mexique, ont découvert des cadavres de chiens dans un réfrigérateur et plus de 30 animaux séquestrés chez une femme qui les tuait supposément pour les vendre comme tacos à la viande.

Une femme d’environ 35 ans, identifiée sous le nom de Maria Antonieta, a été arrêtée par la police pour avoir prétendument volé des chats et des chiens du quartier et les avoir tués pour vendre leur viande dans un restaurant de tacos à Bosques de San Sebastián près de Puebla, rapporte le quotidien Milenio.

Après que Jorge Luis, un voisin, eut appris que son caniche « Bongo », perdu depuis le 13 septembre, avait été vu dans l’appartement de María Antonieta, il est allé le chercher avec sa famille. Quand ils l’ont sifflé, Bongo a répondu.

La famille de Jorge Luis est alors allé frapper à la porte de Maria Antonieta pour lui réclamer le chien, mais elle a refusé de le leur donner. Lorsqu’ils sont allés avertir les autorités, les policiers ont refusé d’agir. Jorge Luis a donc demandé de l’aide à ses voisins.

« Quand elle a vu qu’il y avait de nombreuses personnes, elle a eu peur et a quitté sa maison avec un de ses enfants en laissant la porte ouverte, c’est alors que nous avons pu entrer et trouver la macabre découverte », a déclaré Jorge Luis à Milenio.

Selon le voisin, parmi la trentaine d’animaux capturés, il y avait aussi des pigeons et des lapins.

D’autres habitants du quartier disent que la femme mangeait les animaux et les vendait même dans des enchiladas le week-end dans un étal qu’elle installait devant une pharmacie. Toutefois, les autorités n’ont pas encore confirmé cette version.

L’Institut pour le bien-être des animaux (IBA) a été chargé de sauver tous les animaux et de les placer dans des endroits sûrs.

Maria Antonieta a été arrêtée par la police municipale. Elle est maintenant à la disposition du ministère public, qui enquêtera sur cette affaire.

RECOMMANDÉ