Michael Bloomberg annonce sa candidature à la présidence des États-Unis

Par Jack Phillips
25 novembre 2019 Mis à jour: 25 novembre 2019

Après des semaines de spéculation et d’essais, Michael Bloomberg, l’ancien maire de New York, a annoncé sa candidature à la présidence en 2020 comme démocrate.

Le propriétaire milliardaire de Bloomberg News a annoncé sa candidature dans une déclaration écrite dimanche matin.

« Je me présente aux élections présidentielles pour vaincre Donald Trump et reconstruire l’Amérique […] Nous devons gagner cette élection. Et nous devons commencer à reconstruire l’Amérique. Je crois que mon expérience unique en affaires, au gouvernement et en philanthropie me permettra de gagner et de diriger », a-t-il déclaré.

Donald Trump n’a pas encore commenté l’officialisation de la candidature.

« En tant qu’enfant et boy-scout, on m’a appris à croire en la promesse et au potentiel de l’Amérique, et je n’ai jamais été aussi préoccupé par son avenir qu’aujourd’hui. L’Amérique est à son meilleur quand nous travaillons ensemble pour trouver des solutions significatives et durables aux grands défis auxquels nous sommes confrontés. Nous avons besoin d’un président qui comprend cette vérité – et qui peut le faire, plutôt que de simplement faire des promesses », a ajouté M. Bloomberg.

Cependant malgré sa richesse, les sondages ont montré que M. Bloomberg aura une bataille difficile à livrer. Un sondage de Morning Consult a montré que seulement 4 % des 2 225 électeurs démocrates inscrits le choisiraient comme leur premier choix pour affronter Donald Trump en 2020.

Pendant ce temps, parmi les démocrates, les milliards de M. Bloomberg pourraient être son plus gros obstacle. Plusieurs candidats, dont les sénateurs Elizabeth Warren et Bernie Sanders, ont critiqué sa richesse.

Plus tôt en novembre, il a déposé une déclaration de candidature auprès de la Commission électorale fédérale et a également déposé sa candidature pour figurer sur certains bulletins de vote primaires démocrates dans des délais trop rapprochés. Ses assistants avaient dit que ces démarches étaient des formalités alors qu’il se préparait à se présenter aux élections.

Selon le Washington Examiner, l’une de ses premières publicités télévisées a été diffusée dimanche et vantait la promesse « de reconstruire le pays et de restaurer la foi dans le rêve qui nous définit : où les riches paieront plus d’impôts et où la classe moyenne aura sa juste part ; où tous ceux qui n’ont pas d’assurance maladie pourront l’avoir et où tous ceux qui aiment la leur pourront la garder ; où les emplois ne vous aideront pas seulement à vous en sortir, mais à progresser. »

« Et sur tous ces points, Mike Bloomberg a l’intention de réussir », ajoute-t-il.

Il y a quelques semaines, parmi les informations dont il disposait, M. Trump a donné un indice sur ce qu’il pensait de M. Bloomberg.

« Le petit Michael échouera. Il dépensera beaucoup d’argent dans l’élection, mais il ne remportera finalement pas la présidence », a déclaré M. Trump aux journalistes. « Il a des problèmes personnels », a également déclaré le président, sans s’étendre sur le sujet. Il a également clarifié un commentaire précédent, disant qu’il connaissait M. Bloomberg « assez bien » mais pas exceptionnellement bien.

M. Trump a déjà commencé à toucher M. Bloomberg avec son « Little Michael ». Donald Trump, qui mesure 1 m 90, mesure environ 18 cm de plus que Michael Bloomberg, qui mesure 1 m 72.

RECOMMANDÉ