Michel-Ange, les grottes de Dunhuang et Shen Yun

Par Madalina Hubert
7 décembre 2019
Mis à jour: 18 mars 2021

Si nous pouvions interroger Michel-Ange sur les qualités nécessaires pour créer un chef-d’œuvre artistique, nous pourrions comprendre les valeurs qui ont guidé son propre art. Il pourrait mentionner la « patience », parce que ses créations exigeaient un travail acharné, de la précision et une main habile. Il pourrait dire le « dévouement », parce qu’il se consacrait sans réserve à son art. Il pourrait nommer « la foi dans le divin » parce qu’il était convaincu que sa mission artistique venait de Dieu.

« Beaucoup croient – et je crois – que j’ai été désigné pour ce travail par Dieu. Malgré ma vieillesse, je ne veux pas y renoncer ; je travaille par amour pour Dieu et je mets tout mon espoir en Lui », a-t-il dit.

Michel-Ange fut l’un des artistes les plus importants de la Renaissance italienne, une période qui a donné naissance à de brillantes œuvres d’art qui nous inspirent encore aujourd’hui par leur beauté, leur perfection et leur représentation de mondes au-delà du nôtre. Il a vécu à l’époque où l’on découvrait les œuvres des Romains et des Grecs de l’Antiquité et où l’on commençait à réévaluer sa propre vision de la vie.

La sculpture était une forme d’art que les anciens maîtrisaient, ayant représenté le corps humain avec une précision et une beauté remarquables. Non seulement les riches de la Renaissance italienne achetaient de l’art grec ancien, mais les artistes aspiraient à l’imiter. Le génie de Michel-Ange nous a laissé des œuvres d’un réalisme remarquable. Debout à côté d’une de ses sculptures, on sent presque la Vierge dans la Pietà respirer ou sentir que David est sur le point de lancer le rocher vers Goliath.

David, 1501-1504, de Miche-Ange. Galleria dell’Accademia, Florence. (CC-BY-3.0)
J’ai vu l’ange dans le marbre et j’ai sculpté jusqu’à ce que je l’aie libéré.
— Michel-Ange

Les œuvres de Michel-Ange représentent des scènes bibliques ; les sculptures grecques et romaines antiques représentent leur panthéon de dieux. Dans les deux cas, les yeux étaient tournés vers le divin pour l’inspiration et le sujet. Michel-Ange a déclaré : « La véritable œuvre d’art n’est qu’une ombre de la perfection divine. » Il a également affirmé qu’il n’était pas le créateur original de ses sculptures. « J’ai vu l’ange dans le marbre et j’ai sculpté jusqu’à ce que je l’aie libéré », a-t-il dit. Les mots de Michel-Ange indiquent que l’œuvre d’art existait avant qu’il ne l’entame ; sa tâche consistait à le faire découvrir aux gens.

Les grottes de Dunhuang

En Chine, il y a la ville oasis de Dunhuang, célèbre pour les grottes de Mogao, qui abrite une incroyable collection de peintures et de statues bouddhistes. Les plus de 500 grottes contiennent des scènes de paradis célestes, de bouddhas et de divinités. Les grottes sont un lieu de pèlerinage depuis des siècles et contiennent certains des plus grands trésors artistiques du monde.

L’histoire raconte qu’en l’an 366 après J.-C., un moine bouddhiste du nom de Le Zun s’arrêta dans la région et vit une scène céleste glorieuse – un millier de bouddhas brillants apparurent devant lui, entourés de jeunes filles célestes jouant de la musique divine. Peintre et sculpteur de formation, Le Zun est entré dans une grotte de montagne et s’est mis au travail pour recréer cette vision. Plus tard, d’autres moines sont venus dans cette région et ont vu des scènes similaires. Ils sont entrés dans les grottes des montagnes environnantes et les ont remplies de splendides images d’un autre monde.

Peinture murale d’Avalokiteshvara, d’adoration des bodhisattvas et des Ordres mendiants. Dynastie Tang, 618-907 après J.-C.

Bien que plus de mille ans les séparent et qu’ils aient fait partie de traditions culturelles différentes, Michel-Ange et Le Zun ont laissé à leurs contemporains et aux générations futures ce qu’ils croyaient être un héritage d’inspiration divine. Ces œuvres artistiques ont élevé les gens par la beauté et la joie. Ils ont également inspiré une appréciation plus profonde du rôle du divin dans ce monde.

Shen Yun et le divin

Aujourd’hui, un autre groupe d’artistes travaille à créer des œuvres d’art exquises, guidées par l’inspiration divine. Depuis sa création en 2006, Shen Yun Performing Arts, basé à New York, se consacre à faire revivre le monde perdu de la culture traditionnelle chinoise et à le partager avec le monde.

En tournée dans plus de 150 théâtres chaque année, Shen Yun présente des danses classiques chinoises, des danses ethniques et folkloriques et des danses basées sur des histoires, accompagnées d’un orchestre. Shen Yun propose également des solos de musique vocale et instrumentale, ainsi que des décors numériques qui interagissent avec les danseurs de manière innovante.

Chaque aspect des performances de Shen Yun est remarquablement exécuté. L’équipe artistique prête attention non seulement à l’interprétation et à son exécution technique, mais aussi au domaine intérieur des danseurs. Selon le site Web de la compagnie, les danseurs, les musiciens et toute l’équipe se tournent vers le divin pour l’inspiration, tout comme les grands artistes du passé l’ont fait.

Pour eux, ce lien spirituel est la motivation pour s’efforcer d’exceller, c’est le cœur derrière chaque mouvement du danseur et chaque note du musicien.

« Pour eux, ce lien spirituel est la motivation pour s’efforcer d’exceller, c’est le cœur derrière chaque mouvement du danseur et chaque note du musicien. C’est pourquoi le public peut sentir qu’il y a quelque chose de différent chez Shen Yun. Leur source d’inspiration, enracinée dans la culture traditionnelle chinoise, est la discipline spirituelle connue sous le nom de Falun Dafa, » dit le site Web. Centrée sur l’amélioration du caractère, cette pratique basée sur la méditation est basée sur les principes d’Authenticité, de Bienveillance et de Tolérance.

Le nom Shen Yun peut être traduit du chinois par « la beauté des êtres divins qui dansent », et cette appellation prend vie alors que les artistes, habillés en chinois anciens ou en personnages célestes, dansent gracieusement sur scène. Les mouvements féminins sont délicats et doux avec une exécution technique précise. Les hommes incarnent la force et l’élégance fondées sur un athlétisme supérieur. La synchronisation des danseurs est particulièrement étonnante. Ils ne font qu’un, même dans des scènes remarquablement complexes et rapides.

Les danseurs de Shen Yun dans la danse ethnique tibétaine « Célébrer le Divin ». (© 2016 Shen Yun Performing Arts)

À travers l’orchestre, qui combine les traditions orientales et occidentales, nous entendons la force des instruments occidentaux et l’esprit des instruments chinois. La capacité de Shen Yun à mélanger les tonalités distinctes des deux systèmes est si impeccable qu’il semble que les deux traditions ont toujours travaillé ensemble. En fait, c’est une tâche incroyablement difficile et le franchissement d’une nouvelle frontière dans la musique classique.

Les compositions de Shen Yun sont originales et reflètent l’histoire de la Chine, les traditions ethniques et folkloriques et la nature unique de l’orchestre. Les compositeurs de Shen Yun utilisent des techniques de composition classiques, guidées par des principes de bonté et d’inspiration divine.

Nous savons que de nombreux compositeurs occidentaux comme Bach, Haendel et Mozart croyaient que leur musique était inspirée de Dieu. Les anciens compositeurs chinois ont également soutenu que leurs œuvres étaient guidées par le ciel. Ils ont accordé une attention particulière à l’harmonie entre le ciel, la terre et le corps humain. « Dans le passé, il y avait ce concept de musique élégante qui nourrissait la vertu », a déclaré Jing Xian, l’un des compositeurs, dans la vidéo La musique de Shen Yun. Selon elle, c’est aussi le but de la musique de Shen Yun, et nous pouvons le sentir à travers ses sons paisibles, joyeux et vigoureux.

Shen Yun entame sa tournée 2020 avec un nouveau programme de danse et de musique. Alors que nous nous préparons pour la nouvelle année, nous ne pouvons que nous demander quelle inspiration nous pouvons trouver dans ses performances de cette année.

Pour plus d’informations, visitez le site : ShenYun.com

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ