Michelle Obama fait l’objet d’une enquête de l’AP sur les enfants et les « cages »

Par Jack Phillips
19 août 2020
Mis à jour: 7 janvier 2021

L’agence de presse Associated Press (AP) a vérifié le discours de l’ancienne première dame Michelle Obama à la Convention nationale démocrate après qu’elle a affirmé que le président Donald Trump gardait des enfants dans des « cages » le long de la frontière entre les États-Unis et le Mexique pour tenter de critiquer la politique d’immigration du président.

L’AP a déclaré dans un communiqué concernant le contrôle des faits que l’ancienne première dame « s’est attaquée lundi au président Donald Trump arguant qu’il a arraché des enfants de migrants à leurs parents et les a jetés dans des cages, reprenant ainsi un point fréquemment soulevé et déformé par les démocrates ».

« Elle a raison de dire que la politique de Trump, désormais suspendue à la frontière entre les États-Unis et le Mexique, a séparé des milliers d’enfants de leurs familles d’une manière qui n’avait jamais été faite auparavant », ajoute l’AP dans son enquête. « Mais ce qu’elle n’a pas dit, c’est que les mêmes ‘cages’ ont été construites et utilisées dans l’administration de son mari, dans le même but de retenir temporairement les enfants de migrants. »

L’AP a ajouté que la référence de Michelle Obama aux « cages » est « trompeuse » et qu’elle est fréquemment mentionnée par les politiciens démocrates.

« Trump a utilisé des installations qui ont été construites pendant l’administration Obama-Biden pour loger les enfants à la frontière. Il s’agit d’enclos à mailles losangées à l’intérieur des installations frontalières où les migrants étaient temporairement logés, séparés par sexe et par âge », ont déclaré les enquêteurs de l’AP.

CELA POURRAIT AUSSI VOUS INTÉRESSER : 

L’agence de presse a noté que les photos d’enfants dans les centres d’hébergement qui ont été diffusées par les responsables démocrates en ligne pour critiquer Trump ont en fait été prises en 2014.

Ces photos « représentaient en fait quelques-uns des milliers d’enfants non accompagnés détenus par le président Barack Obama », a déclaré l’AP.

Dans son discours, Mme Obama a vanté le bilan de Joe Biden lorsqu’il était vice-président et a déclaré qu’il « sait ce qu’il faut pour sauver une économie, repousser une pandémie et diriger notre pays ».

Le président Trump n’a pas perdu de temps pour répondre au discours de l’ancienne première dame sur les médias sociaux.

« Quelqu’un pourrait-il expliquer à @MichelleObama que Donald J. Trump ne serait pas ici, dans la belle Maison-Blanche, si ce n’était pas pour le travail fait par votre mari, Barack Obama », a écrit M. Trump sur Twitter. « Mon administration et moi avons construit la plus grande économie de l’histoire, de tous les pays, en la remontant, en sauvant des millions de vies, et maintenant nous construisons une économie encore plus grande qu’avant. Les emplois se multiplient, le NASDAQ est déjà à un niveau record, le reste suivra. Asseyez-vous et regardez ! »

La convention d’investiture du Parti démocrate se tient du 17 au 20 août, avec des orateurs tels que l’ancien président Barack Obama, l’ancien président Bill Clinton, le sénateur Bernie Sanders (indépendant, Vermont), le sénateur Cory Booker (démocrate, New Jersey), le sénateur Elizabeth Warren (démocrate, Massachussetts), l’ancien gouverneur John Kasich, le représentant Jim Clyburn (démocrate, Caroline du Sud), l’ancienne première dame Michelle Obama, le gouverneur Andrew Cuomo et d’autres.

M. Biden et le sénateur Kamala Harris (démocrate, Californie) choisi comme vice-président, devraient être nommés. Tous deux devraient prendre la parole lors de l’événement, qui se déroule en grande partie virtuellement en raison de la pandémie de Covid-19.

La Convention nationale républicaine est prévue du 24 au 27 août.

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ