Du miel sur le toit de la cathédrale de Saint-Flour dans le Cantal – c’est la première récolte

Par Michal Bleibtreu Neeman
2 juin 2020
Mis à jour: 2 juin 2020

Il y a huit mois, Jérôme Letellier a installé des ruches sur le toit de la cathédrale Saint-Flour, dans le Cantal. Bénies par l’abbé Boyer, les abeilles de la cathédrale ont donné enfin leur miel, récolté samedi 30 mai. Les bénéfices de la vente serviront à financer la restauration de différentes œuvres de l’édifice religieux.

Septembre dernier, Jérôme Letellier a installé une dizaine de ruches sur le toit de la cathédrale Saint-Flour. Depuis le mois de mars, une fois par semaine, l’apiculteur dévoué gravissait les marches étroites qui menaient vers le toit, situé à 900 mètres d’altitude, pour s’occuper de ses 600 000 butineuses.

Samedi dernier il a enfin pu apprécier le fruit de ses abeilles et de son propre travail ardu. « Je monte régulièrement et je m’occupe des ruches là-haut. Je vais pouvoir goûter le miel et découvrir son parfum », dit-il avec joie à France 3 Alpes le jour de la première récolte.

Après un essai avec 3 ruches au mois de septembre, le toit de la cathédrale s’avérait être l’endroit parfait pour accueillir les ouvrières laborieuses. « Ce spot est idéal, et les abeilles se sont réellement épanouies, je l’ai vu, il n’y a pas eu de perte. Parce qu’elles ont passé un très bon hiver : elles sont à l’abri du vent, et toute cette pierre qui les entoure emmagasine la chaleur la journée pour rendre les nuits plus douces. Elles sont aussi préservées de l’humidité », raconte Jérôme Letellier à La Montagne.

Le miel « est beau, il est bien operculé, il a un bon taux d’humidité », dit l’apiculteur satisfait. Géranium, pissenlits, genêts, et acacia font partie de fleurs se trouvant dans un rayon de trois kilomètres autour de la cathédrale, qui composent son parfum doux et fruité.

Il faut préciser que Jérôme Letellier n’utilise ni enfumage ni procédé chimique ou thermique. L’apiculteur installé dans le Loubaresse, qui donne des noms à toutes ses récoltes, a baptisé le miel de la cathédrale « La douceur des chanoines ».  Le miel sera commercialisé sur les marchés et dans la l’édifice religieux.

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant. Il est différent des autres organisations médiatiques, car nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre public. Nous n’avons pas d’autres agendas que d’informer nos lecteurs et les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant nos principes de vérité et de tradition comme guide dans notre travail.

RECOMMANDÉ