Pour mieux se « NousRire »

24 mai 2016
Mis à jour: 24 mai 2016

Biologique et écoresponsable : c’est ce qui caractérise le groupe d’achats NousRire qui propose depuis un an des produits alimentaires de qualité, en vrac, à moindre coût. Le principe est simple : tous les deux mois, il suffit de passer une commande sur le site web du groupe ; ensuite, il faut aller la chercher en apportant ses contenants lors d’une journée d’emballage à une date précise.

Les produits disponibles se conservent longtemps, donc lors de la commande il est possible de faire des réserves pour les deux prochains mois. La majorité de ces aliments sont secs : farines, légumineuses, noix, graines, pâtes, céréales, fruits et légumes séchés, cacao, chocolat, etc. Il y a aussi des condiments – moutarde, miel, tamari, sirop d’érable – et des huiles et vinaigres.

Tous ces produits sont choisis avec soin par l’équipe de NousRire selon plusieurs critères en synergie les uns avec les autres. « Un de nos critères principaux, c’est la qualité. On demande tout le temps des échantillons, on goûte », décrit Adam Taschereau, cofondateur du groupe d’achats.

Les autres critères de sélection ? Le prix mais, avant tout, c’est le caractère écoresponsable d’un aliment qui fera qu’il sera choisi : priorité aux produits équitables et aux producteurs locaux (le nombre de kilomètres que le produit va parcourir est évalué). Les aliments sont tous biologiques, dans un souci de qualité comme de respect de l’environnement.

Les gens ont vraiment besoin de bien s’alimenter, ils ont besoin d’une alimentation biologique.

– Adam Taschereau, cofondateur de NousRire

Bientôt dans tout le Québec

Cette initiative née à Montréal est déjà disponible à Val-David, dans les Laurentides. Elle est sur le point de se propager à travers toute la province grâce à un nouveau concept de cellules locales d’achats. Depuis un an, le nombre de personnes qui commandaient a généralement doublé à chaque commande, atteignant 1200 personnes récemment.

Le succès de NousRire est tel qu’il est difficile d’imaginer que le concept a démarré dans le salon d’une colocation et a été une blague récurrente pendant quelques années avant de se concrétiser ! En effet, Adam Taschereau, qui s’intéresse depuis longtemps à l’alimentation santé, a tenté à plusieurs reprises de démarrer un groupe d’achats avec ses colocataires pour faire leurs achats en gros, avant de se rendre compte chaque fois que cela impliquait beaucoup plus de travail qu’il ne le pensait. À tel point qu’une blague se répétait pendant cinq ou six ans dans les endroits où il habitait : « Ok, la semaine prochaine, on commence un groupe d’achats ! »

On se regroupe pour acheter, mais on se regroupe aussi pour créer, pour faire en sorte que ça fonctionne.

– Adam Taschereau, cofondateur de NousRire

C’est finalement en mai 2015 que les trois fondateurs de NousRire – Adam Taschereau, Mylène Auclair et Valérie Néron – ont véritablement décidé de plonger dans l’expérience. « On avait déjà un très large réseau d’amis et de connaissances, c’est ce qui nous a donné confiance de démarrer le projet vraiment en grand, pas juste de le faire à petite échelle. » C’est ainsi que, dès le début, ils ont créé un beau site web, ouvert au public. Tout de suite, le trio de passionnés a reçu des commandes au-delà de ses espérances.

« Il y a un beau succès parce qu’on répond à un besoin réel. Les gens ont vraiment besoin de bien s’alimenter, ils ont besoin d’une alimentation biologique », analyse M. Taschereau.

Aujourd’hui, l’équipe de NousRire se compose d’une dizaine de personnes travaillant à forfait, en plus d’une soixantaine de bénévoles. « C’est un groupe d’achats, donc on se regroupe pour acheter, mais on se regroupe aussi pour créer, pour faire en sorte que ça fonctionne », remarque celui qui est également cofondateur et coordinateur du festival Open Mind.

Cellules locales d’achats

Le développement du groupe passe maintenant par un programme qui s’appelle les cellules locales d’achats. Il y en a déjà quelques-unes, à Trois-Rivières et à Drummondville, et d’autres sont en cours de création : dans Lanaudière, mais aussi à Eastman, Sherbrooke, Sutton, Warwick, Québec par exemple, sans oublier celles de différents quartiers de Montréal.

La création de ces cellules locales d’achats va permettre aux gens des régions de se regrouper dans leur communauté. Ils ont accès à toutes les ressources de NousRire et de son expérience en logistique, y compris le site web où les clients de chacune de ces cellules peuvent venir commander. La maison mère envoie ensuite toutes les commandes à chacune de ces cellules qui doit se charger de l’organisation de la journée d’emballage.

Il existe deux types de cellules locales : les cellules classiques, où chaque ménage peut commander, et les cellules privées, qui peuvent être un groupe de travailleurs d’une même entreprise ou un groupe d’amis par exemple. Le programme est donc ouvert à tous à n’importe quel moment : il suffit de contacter le groupe : « On entre dans le processus ensemble, une fois que c’est terminé on l’annonce sur notre Facebook et sur notre site web », mentionne Adam Taschereau, qui est diplômé en administration des affaires.

Baisses de prix

L’une des missions de NousRire étant de permettre d’avoir accès à des aliments de qualité tout en faisant des économies, l’équipe qui gère le groupe d’achats se garde une marge financière beaucoup plus petite qu’ailleurs. De plus, NousRire n’a généralement pas besoin de louer des locaux, ce qui réduit les frais.

Plus le groupe grandit, plus il est facile de négocier avec les fournisseurs afin d’obtenir de meilleurs prix, et il est possible de faire affaire directement avec les producteurs. La vision est d’ailleurs de pouvoir un jour acheter uniquement des producteurs.

La mission de NousRire : offrir des produits alimentaires biologiques d’excellente qualité, tout en faisant des économies. (NousRire)
La mission de NousRire : offrir des produits alimentaires biologiques d’excellente qualité, tout en faisant des économies. (NousRire)

À cause de tous ces facteurs, il y a régulièrement des rabais sur le site web de NousRire, bien souvent pas juste des baisses de quelques sous, mais une économie substantielle. C’est une des raisons de la réussite du groupe d’achats.

L’importance de la communauté

C’est la force de la communauté qui fait le succès de NousRire : le groupe ne s’occupe presque pas du marketing, puisqu’il se base sur le bouche-à-oreille pour se faire connaître. Les gens étant contents de leur expérience, ils le font savoir rapidement.

À la base, le concept est de nouer des liens avec des entreprises locales pour utiliser leurs locaux lors de la journée d’emballage. À Montréal, ce n’est désormais plus possible, puisque le nombre de commandes est trop important pour continuer à agir ainsi, il faut désormais louer une salle. Cependant, les partenariats avec les entreprises locales vont pouvoir continuer à se développer un peu partout en région.

(NousRire)
(NousRire)

Les nombreux bénévoles qui participent aux journées d’emballage sont aussi indispensables à leur bon déroulement. En plus de passer quelques heures dans la belle atmosphère de NousRire, les bénévoles sont récompensés par un rabais : ils obtiennent 20 % de réduction sur leur prochaine commande de 120 $, en échange de cinq heures de bénévolat.

Les journées d’emballage se veulent des journées conviviales où les gens sont invités à prendre le temps de discuter et de vivre en communauté. C’est sûr que tout prend plus de temps, puisqu’il faut emballer les aliments, alors pourquoi ne pas utiliser ce temps pour rencontrer de nouvelles personnes et partager avec elles, rire et prendre le thé ? Le concept est différent de celui de passer à l’épicerie pour prendre rapidement ses affaires et repartir le plus vite possible.

Lors de la journée d’emballage du mois de février à Montréal, l’équipe a été un peu surprise puisque c’était la première fois qu’il y avait autant de monde, les commandes ayant triplé plutôt que doublé. Comme il y a eu beaucoup de gens au même moment, la formule a été légèrement changée pour pouvoir gérer le nombre de bénévoles nécessaires tout au long de la journée. Il vous faut maintenant décider à quelle plage horaire vous irez chercher votre commande. « C’est un gros défi à gérer, mais c’est un beau défi à gérer », conclut le cofondateur passionné.

Pour en savoir davantage : la prochaine période de commandes est du 2 au 23 juin 2016  www.nousrire.com ou tél. : 855 422-4709

 

 

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ