Mise sous assistance respiratoire, une fille de 14 ans atteinte de paralysie cérébrale lutte contre le virus du PCC tout en étant plongée dans le coma

Par Louise Bevan
12 avril 2020
Mis à jour: 12 avril 2020

Zoey Komninos, 14 ans, a été placée dans un coma artificiel sous respirateur après avoir contracté le virus du PCC. Mais l’adolescente, qui souffre également d’une infirmité motrice cérébrale, va maintenant mieux.

Zoey a été admise à l’Unité de soins intensifs pédiatriques du centre médical de l’université de Hackensack, dans le New Jersey, à la mi-mars 2020, après avoir subi une élévation de température. Sa mère, Melanie Ollick Komninos, 47 ans, ne l’a jamais quittée.

Selon un rapport de NJ.com, la mère de Zoey, Mélanie, a déclaré qu’une infirmière qui avait rendu visite à sa fille à la maison avait potentiellement exposé Zoey au virus du PCC (Parti communiste chinois), communément appelé le nouveau coronavirus. L’infirmière avait travaillé en étroite collaboration avec un médecin qui s’est avéré positif par la suite.

Zoey est immunodéprimée en raison de sa paralysie cérébrale, de son épilepsie et de ses infections pulmonaires chroniques, ce qui a eu un effet dévastateur sur sa famille. Après que Zoey a été testée positive au virus le 20 mars 2020, Mélanie a avoué sa peur, en disant : « C’est terrible de voir son enfant comme ça. »

En raison de son immunité compromise, Zoey a été retirée de l’école en 2018 et scolarisée à domicile pour raison de santé. Depuis lors, elle reçoit la visite d’une infirmière à domicile.

Illustration – Shutterstock | Tonographer

Zoey, qui ne peut pas marcher et qui est non verbale – bien qu’elle communique par des sons et des mouvements – a été transférée aux soins intensifs avec de la fièvre, une faible saturation en oxygène et une toux sifflante. La mère se souvient : « Ils ne savaient pas dans quelle direction elle allait, c’est pourquoi ils l’ont mise sous sédatif et l’ont mise en état de paralysie. »

Peu de temps après, Zoey a été placée sous respirateur pour l’aider à respirer. Le mari de Melanie, Jimmy, 49 ans, et les autres enfants du couple – Hailey, 16 ans, et Dimitri, 12 ans – sont restés en quarantaine à la maison à New Milford, New Jersey.

Illustration – Shutterstock | sfam_photo

Mélanie s’est rendue sur les médias sociaux, expliquant : « J’ai l’honneur d’être aux côtés de Zoey pendant ses séjours à l’hôpital. Ce séjour ne ressemble à aucun autre, car Jimmy et les enfants ne peuvent pas lui rendre visite », a-t-elle ajouté. « Seul le personnel de l’hôpital peut entrer et sortir. Priez pour la sécurité de tous afin que nous puissions continuer à faire ce que nous faisons le mieux ! »

Mélanie a déclaré à NJ.com qu’elle utilisait son temps de situation d’urgence et son allocation de vacances du travail pour être aux côtés de sa fille. « Et puis qui sait », a-t-elle ajouté. « Jimmy risque d’être au chômage. Tout a été si rapide ; pas de temps pour réfléchir ou planifier. »

La communauté de New Milford, très soudée, s’est cependant montrée à la hauteur des besoins de Zoey. Le 22 mars, une amie de la famille, Donna Tartini, a créé une page GoFundMe pour collecter des fonds pour la famille alors que Zoey continuait à lutter contre le Covid-19 à l’hôpital.

« Les gens m’ont demandé qui était Zoey, pour laquelle nous prions tous », a écrit Donna. « Zoey est cette belle jeune fille ici même, la fille de nos amis Melanie Ollick Komninos et Jimmy Komninos. »

« Elle est en quarantaine avec sa mère, se reposant confortablement, maintenant avec un tube respiratoire », a ajouté Donna, « beaucoup de médicaments différents sont injectés dans son petit corps [….]. Veuillez tous les garder dans vos prières. »

À ce jour, le fonds a recueilli plus de 19 000 € sur un objectif de 27 000 €.

Illustration – Shutterstock | Vadym Stock

Les commentaires de citoyens inquiets ont afflué, souhaitant à Zoey et à sa famille de retrouver la force alors que l’adolescente se bat pour se rétablir complètement. « J’ai fait un don parce que je suis un père », a écrit un internaute, « et je sais la douleur quand votre enfant souffre. Aussi, en tant qu’humains, nous devrions aider tout le temps et être plus compatissants. »

« Chaque centime, chaque prière compte », a écrit un autre. « J’ai lu l’histoire de Zoey et j’ai tout de suite senti mon cœur se briser. Nous prions pour toi, Zoey. »

Au 7 avril 2020, Zoey est toujours à l’hôpital, mais elle s’améliore progressivement. Sa mère a fait une mise à jour sur Facebook, en écrivant : « Zoey a eu une journée bien meilleure que ces dernières nuits. Il semble que nous ayons passé le cap et que nous devons actuellement gérer ses sécrétions et ses besoins en oxygène. »

Mélanie a ajouté : « Les progrès de Zoey sont un miracle, et nous espérons que les choses iront de mieux en mieux sans autre complication. »

Sa famille reste reconnaissante pour les soins médicaux que Zoey reçoit. En attendant, la communauté, sans parler des internautes du monde entier, continue d’espérer un rétablissement complet.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ