Montagne de la Sainte-Victoire : la bataille contre un parc d’éoliennes continue malgré le début des travaux

Par Nathalie Dieul
16 mai 2020
Mis à jour: 17 mai 2020

La montagne Sainte-Victoire, muse du peintre Paul Cézanne, est en train de se faire défigurer avec l’implantation d’un parc de 22 éoliennes. Les travaux de l’énorme chantier ont démarré en février dernier avec l’installation des deux premiers mats de 125 mètres de haut. Cependant, la bataille contre la pollution visuelle qui est catastrophique pour le paysage emblématique de la Provence continue.

125 mètres de haut, soit deux fois la hauteur des tours de la cathédrale Notre-Dame. Les mats géants installés à 700 mètres d’altitude et à seulement 10 kilomètre de la montagne Sainte-Victoire sont déjà visibles de très loin.

La bataille contre ce parc d’éoliennes n’est pas nouvelle. En 2017, lorsque le projet a été réactivé par la société Provencialis avec une demande de défrichement de 25 hectares, cela faisait déjà 10 ans que Charles Rouy, viticulteur et président de l’association de défense du cadre de vie de Sainte-Victoire, multipliait les procédures devant les tribunaux afin de préserver le paysage et la biodiversité, indique France Bleu.

« Cet endroit est un endroit sauvage, un vrai poumon, un endroit préservé, un vrai désert avec biodiversité extrêmement riche avec différentes études d’impacts, des paysages immenses avec peu d’habitations mais un vrai poumon vert donc venir défigurer ce paysage est une aberration », assure le viticulteur.

L’énorme chantier a commencé en février dernier sur les territoires des villages d’Ollières et d’Artigues. Deux mats sont déjà installés sur la ligne de crête d’un chapelet de collines, rapporte le Figaro. Par ailleurs, un ouvrier du chantier éolien a trouvé la mort le 11 mars dernier, écrasé par un touret.

Depuis une quinzaine d’années, des dizaines d’associations se sont impliquées dans la lutte pour préserver la montagne emblématique. Alors que l’une d’elles, l’association Decavi, a décidé de se retirer de la bataille en février dernier à cause des frais colossaux engendres par les procédures judiciaires, d’autres continuent.

Parmi elles se trouve Sites & Monuments – SPPEF qui a déposé un recours le 7 mai dernier devant le tribunal administratif de Toulon, dans le but de faire arrêter les travaux.

Elle fait partie des 14 associations qui ont récemment lancé conjointement une pétition, parrainée par Stéphane Bern, afin de trouver une solution politique à ce dossier. À l’heure d’écrire ces lignes, plus de 13 000 personnes l’ont signée.

La montagne Sainte-Victoire a profondément influencé l’œuvre du peintre Paul Cézanne, qui y a trouvé une source d’inspiration. Ce singulier massif calcaire est même devenu la muse de l’artiste qui l’a représenté plus de 80 fois.

Ce patrimoine exceptionnel sera-t-il préservé ?

[/epoch_social_embed]

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant. Il est différent des autres organisations médiatiques car nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre public. Nous n’avons pas d’autres agendas que d’informer nos lecteurs et les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant nos principes de vérité et de tradition comme guide dans notre travail.

RECOMMANDÉ