Montpellier : alcoolisé, un SDF frappe et jette un chiot de trois mois contre un mur

Par Emmanuelle Bourdy
25 avril 2021
Mis à jour: 25 avril 2021

Ce mercredi 21 avril au soir, les policiers de Montpellier sont intervenus pour interpeller un SDF qui avait maltraité un chiot. Une jeune fille de 13 ans avait été témoin de la scène traumatisante alors qu’elle regardait par la fenêtre de l’appartement familial. 

Dans le quartier de Malbosc, à Montpellier, une adolescente de 13 ans regardait par la fenêtre de l’appartement familial situé rue Saint-Priest, rapporte Actu.fr. Il était 23 h 30 lorsqu’elle a été témoin d’une scène choquante. Dans la rue, un SDF tentait d’attraper un chiot qui s’était réfugié sous une voiture. L’individu est finalement parvenu à l’extraire de sa cachette en lui tirant les pattes arrière.

C’est alors qu’il s’est mis à violenter la pauvre bête, le frappant, lui mettant des coups de poings sur la truffe. À un moment donné, il a même jeté le chiot contre un mur. La fillette, choquée par la scène qui venait de se dérouler devant ses yeux, a immédiatement averti sa mère. Celle-ci a de suite prévenu police-secours.

Les policiers de la sécurité publique du commissariat central de Montpellier sont intervenus. La jeune fille a déclaré : « Mon cœur s’est brisé. » L’individu, âgé de 26 ans, a été interpellé. Il était en état d’ébriété avec 2,40 grammes d’alcool dans le sang. Il a été placé en garde à vue au commissariat central pour cruauté sur animal, précise Actu.fr. Il a expliqué aux agents de police avoir acheté ce chiot à un inconnu pour 25 €.

Quant au chiot, âgé de 3 mois, il a été emmené dans une clinique vétérinaire. Il se trouvait en observation, souffrant de lésions pulmonaires, toutefois son pronostic vital n’était pas engagé. C’est la société protectrice des animaux (SPA) de la Métropole de Montpellier qui l’a pris en charge.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ