Montpellier : condamné à trois ans de prison pour avoir jeté un chien du troisième étage

Par Emmanuelle Bourdy
24 août 2019
Mis à jour: 24 août 2019

L’événement s’était déroulé début août à Montpellier. Un homme, âgé de 35 ans, avait jeté un chien du haut du troisième étage de son immeuble après que celui-ci l’a mordu. La police municipale, alertée par des riverains peu avant la défenestration de l’animal, s’était rendue sur les lieux.

L’un des policiers, posté en bas de l’immeuble, avait alors vu toute la scène. L’interpellation de l’homme, qui était sous l’emprise de l’alcool, s’était déroulée dans une importante agitation.

L’homme écope de trois ans de prison dont deux ans fermes et il est condamné à ne plus jamais pouvoir détenir un animal. Il affirme n’avoir aucun souvenir de cet acte odieux et n’éprouve ni remords, ni regrets. Il a demandé la clémence mais sans succès.

L’animal, âgé de deux ou trois ans, appartenait à l’une de ses connaissances. Il était sorti miraculeusement indemne de sa chute et avait été récupéré par la SPA Montpellier Méditerranée Métropole de Villeneuve-les-Maguelone, ainsi que le rapportait Midi Libre le 4 août.

La SPA estime ce jugement «rare et exemplaire».

Annie Bénézech, directrice de la SPA de Villeneuve-les-Maguelone, est soulagée du jugement prononcé. «Je remercie le parquet d’avoir suivi les réquisitions du procureur. C’est rare qu’une condamnation aussi forte soit prononcée», a-t-elle déclaré au micro de France Bleu. «C’est ce que l’on demande pour chaque acte d’une telle cruauté, si jamais la personne est prise avec un nouvel animal, les policiers ou les gendarmes peuvent l’arrêter sur le champ», précise-t-elle.

Elle conclut : «Cela prouve que les citoyens et la justice prennent de plus en plus conscience de la souffrance animale.»

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ