Montpellier : ils demandent à des jeunes de cité d’arrêter leurs rodéos et se font rouer de coups

Par Séraphin Parmentier
13 août 2019 Mis à jour: 13 août 2019

Deux pères de famille qui demandaient simplement à des adolescents de cesser de faire du rodéo sur une avenue située aux pieds de leur immeuble ont été sauvagement pris à partie.

Les faits ont eu lieu au niveau de l’avenue Achille Duchêne, au cœur de la cité Malbosc, dans l’après-midi du 10 août. Agacés par les bruyantes allées et venues d’adolescents multipliant les rodéos sur leurs deux-roues, deux pères de famille sont descendus de leur immeuble pour demander aux fauteurs de troubles de cesser leurs activités.

Les deux hommes ont alors été violemment pris à partie par les voyous qui n’ont pas hésité à les insulter et à les menacer avant de les rouer de coups et de prendre la fuite dans la foulée.

Prises en charge par les sapeurs-pompiers du Service départemental d’incendie et de secours (Sdis) de l’Hérault, les victimes ont été transférées aux urgences de l’hôpital Lapeyronie. Selon le média Métropolitain, l’un des deux riverains a reçu des points de suture à la tête et s’est vu prescrire un arrêt de travail de plusieurs jours.

Un problème récurrent

Les victimes devraient déposer plainte. D’après Métropolitain, les services de police seraient déjà intervenus dans le quartier Malbosc au cours des derniers mois pour tenter de faire cesser les rodéos urbains.

L’été dernier, le Parlement avait voté une loi destinée à renforcer « la lutte contre les rodéos motorisés ». Un dispositif qui ne semble pour l’instant pas vraiment décourager les jeunes des cités malgré le caractère dissuasif des peines encourues par les contrevenants.

RECOMMANDÉ