Moselle : la ville de Metz s’apprête à capturer et stériliser tous les chats errants

Par Léonard Plantain
22 janvier 2021
Mis à jour: 22 janvier 2021

Dés lundi 25 janvier, et jusqu’au dimanche 7 février 2021, dans tous les lieux publics de la ville de Metz (Moselle), la municipalité a pris les devants pour capturer et stériliser les chats errants non identifiés.

C’est officiel, pour mettre fin au fléau des chats errants sur la commune de Metz, la municipalité a pris un arrêté afin d’encadrer les opérations de capture, d’identification et de stérilisation des félins non identifiés, relate Lorraine actu.

La première campagne de capture aura lieu le lundi 25 janvier de 8 h à 18 h, et d’autres suivront jusqu’au dimanche 7 février 2021 « dans tous les lieux publics de la commune », informe la Ville sur son site.

Une décision qui a été prise à la suite de nombreuses plaintes de riverains en rapport avec la prolifération des chats errants posant des problèmes de salubrité publique.

Pour faciliter l’opération, la Municipalité demande aux citoyens possédant un ou plusieurs chats de bien le garder à leur domicile pendant les jours de capture annoncés. Car si votre chat se fait capturer, l’opération pourrait vous coûter cher.

En effet, « les chats capturés et déjà identifiés seront placés en fourrière pour une durée pouvant aller jusqu’à 8 jours francs et ouvrés. Ils ne seront restitués à leur propriétaire qu’après remboursement des frais de fourrière (articles L.211-24 et L.211-25 du code rural et de la pêche maritime) », a expliqué la commune.

Pendant les jours concernés, les associations Mon Ami le chat, SOS moustaches et Enfermés dehors se chargeront de la capture des animaux non identifiés. Une fois leur identification et leur stérilisation effectuée, ils seront relâchés là où ils auront été trouvés.

Focus sur la Chine – Découvertes sur le laboratoire de Wuhan

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ