Une moto fauche 5 personnes sur un trottoir à Metz après une roue arrière

Par Léonard Plantain
3 juin 2021
Mis à jour: 3 juin 2021

Samedi 29 mai à Metz, un jeune homme à moto roulant sur sa roue arrière est entré en collision avec une voiture. Moto qui a ensuite fauché cinq personnes sur le trottoir.

L’accident a eu lieu ce samedi vers 19 heures à Metz, lorsqu’un jeune homme circulait en roue arrière à moto rue de Paris, l’une des rues qui comptent le plus de cafés, de restaurants et de fast-foods de la ville, a rapporté DNA.

Une collision s’est alors produite avec une voiture. Et dans la foulée, cinq personnes qui circulaient sur le trottoir ont été fauchées par le motard, blessant grièvement deux d’entre elles. Des agents de la police municipale, qui effectuaient des contrôles du respect des mesures sanitaires sur les terrasses, ont été les premiers à intervenir. Un important dispositif de secours a ensuite été rapidement mis en place, a rapporté Fdesouche.

Les deux personnes ont été conduites aux urgences. Quant au motard, un jeune habitant de Woippy, il a également été hospitalisé pour suspicion de multiples fractures. Heureusement, le pronostic vital de l’ensemble des personnes concernées n’était pas engagé. Désormais, il reste à définir les circonstances exactes de l’accident, à savoir si le motard a perdu ou non le contrôle de sa moto avant la collision.

Pour l’enquête, tous les intervenants vont être auditionnés et les images filmées par les caméras de surveillance seront visionnées, a rapporté 20 Minutes.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ