Une chaîne de nouvelles utilise une vidéo de 2011 pour faire croire que l’administration Trump refuse l’eau aux migrants en situation irrégulière

19 décembre 2018 Mis à jour: 11 juin 2019

MSNBC a utilisé des images de l’administration Obama pour prétendre que l’administration Trump a refusé l’eau aux étrangers en situation irrégulière.

L’animatrice Joy Reid, qui a apparemment menti au sujet d’un piratage informatique plus tôt cette année, a utilisé des images de YouTube qui dataient de 2011 pendant son émission du 15 décembre.

« L’un des problèmes était la déshydratation. Nous allons vous montrer quelques vidéos… mais il y a des vidéos d’agents de la police des frontières qui déversent de l’eau sur le sol – de l’eau qui était destinée à être laissée aux migrants. Cela vient d’un groupe d’aide basé à Tucson », a dit Mme Reid.

Les images ont ensuite été diffusées, montrant plusieurs agents de la police des frontières détruisant des conteneurs d’eau dans le désert.

Aucune date n’a été indiquée pour la séquence et aucun autre contexte n’a été donné, ce qui porte les téléspectateurs à croire que la séquence a été enregistrée récemment.

Joy Reid a ensuite demandé à deux législateurs démocrates s’ils savaient si de l’eau était fournie aux migrants lorsqu’ils sont arrêtés après leur passage illégal aux États-Unis.

La séquence s’est poursuivie pendant 42 secondes avant d’afficher la date du 1er janvier 2011 pour les images de la patrouille frontalière. La date a été affichée pendant environ 2,5 secondes, puis a disparu avant que les images du dossier ne continuent d’être diffusées pendant que l’un des législateurs parlait.

Le 16 décembre, Joy Reid a de nouveau utilisé les séquences et, encore une fois, n’a pas donné de contexte aux téléspectateurs, faisant référence aux séquences comme si elles venaient d’avoir lieu. « Nous avons vu des patrouilles frontalières déverser de l’eau destinée à des migrants désespérés, elle a été renversée sur le sol. »

Elle a ensuite blâmé l’administration Trump pour ces actions des agents de la police des frontières en 2011. « Ce genre de cruauté extravagante est inhabituel pour n’importe quelle administration, mais pour cette administration, ils semblent penser que c’est efficace pour leur camp », a affirmé Joy-Ann Reid.

M. Obama était encore président en 2011 et l’est resté jusqu’en 2016. Depuis 14 h, le 17 décembre dernier, Joy Reid ne s’est pas excusée pour le rapport erroné et dommageable.

Un autre animateur de la chaîne a également utilisé les images de 2011.

Joy Reid, à droite, écoute pendant un événement à Washington le 17 novembre 2015. (Gary Feuerberg/Epoch Times)

« Tous les membres de l’administration de Trump ont fait tout ce qui était en leur pouvoir pour rendre ce périple plus dangereux, plus meurtrier », a déclaré Lawrence O’Donnell, en montrant les images filmées pendant son émission vendredi soir. Il n’a inclus aucun contexte sur le fait que les images datent de 2011 et n’a laissé paraître aucune superposition avec la date, ce qui permet de croire que les actions ont été faites sous l’administration Trump.

M. O’Donnell n’a pas non plus corrigé sa version inexacte de l’enregistrement daté. MSNBC n’a pas présenté d’excuses ou de correction pour ces 3 séquences.

Les reportages de MSNBC ont été diffusés alors que les animateurs discutaient de la mort d’une migrante de 7 ans. Des militants de gauche, des médias et d’autres ont essayé de blâmer les agents de la police des frontières pour sa mort, même si le père de la jeune fille a déclaré que les agents avaient fait de leur mieux pour sauver la vie de sa fille.

VOIR AUSSI :

Les principaux médias et reporters ont fait un certain nombre d’erreurs depuis que M. Trump a annoncé sa présidence, certaines erreurs ont été corrigées, mais d’autres n’ont jamais été corrigées.

Après que les images des agents de la patrouille frontalière ont été diffusées plus tôt cette année par No More Deaths, un groupe qui dit vouloir aider les gens à traverser la frontière sans se blesser ou mourir, la patrouille frontalière a déclaré qu’elle était au courant de ces images de 2011.

« La patrouille frontalière partage un objectif commun avec les organisations non gouvernementales, à savoir préserver la vie humaine et prévenir les blessures. Nous ne tolérons ni n’encourageons la destruction ou la falsification de toute ressource d’eau ou de nourriture. En outre, toute personne au courant de ces activités est encouragée à le faire savoir immédiatement à la police des frontières », a déclaré la police des frontières dans un communiqué obtenu par KOLD.

« La patrouille frontalière a investi dans une vaste gamme de programmes, de ressources et d’infrastructures pour permettre aux agents d’accomplir leur mission de sécurité frontalière et de préserver la vie humaine. Malheureusement, la plupart de ceux qui choisissent d’entrer illégalement aux États-Unis ne sont pas préparés à affronter l’environnement hostile du désert et les dangers qui menacent leur vie. La patrouille frontalière conseille à toute personne ayant besoin d’aide, ou à toute personne qui rencontre une personne en détresse, d’appeler le 9-1-1 ou d’activer une balise de sauvetage. »

Version originale

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le avec vos amis et laissez-nous vos commentaires.

VIDÉO RECOMMANDÉE :

Allemagne : une jeune femme agressée sexuellement et son ami passé à tabac par une vingtaine de réfugiés

RECOMMANDÉ