Mulhouse – Des coups de feu tirés en pleine rue, le maire intervient pour mettre fin à la rixe : « Je n’ai pas réfléchi »

Par Séraphin Parmentier
7 février 2020 Mis à jour: 7 février 2020

L’édile n’a pas hésité à intervenir alors qu’un homme était passé à tabac par plusieurs individus en plein centre-ville.

Les faits se sont déroulés dans la matinée du mercredi 5 février. Vers 9 heures, un groupe d’au moins sept individus s’en prend à un jeune homme au niveau du numéro 28 de l’avenue Kennedy, dans le centre-ville de Mulhouse.

À terre, la victime est rouée de coups par ses agresseurs tandis que plusieurs détonations se font entendre. Le groupe sera finalement mis en fuite par le gyrophare de la voiture banalisée de Michèle Lutz, le maire de Mulhouse, qui se rendait à l’hôtel de ville avec son chauffeur lorsqu’elle a été témoin de l’incident.

« Je n’ai pas réfléchi », a expliqué l’édile aux journalistes de L’Alsace.

« Lorsque nous étions à la hauteur de cette scène de passage à tabac, j’ai ouvert ma porte. Mon chauffeur a eu le réflexe de mettre le gyrophare dont est équipé le véhicule et la sirène en marche. Au même moment, j’entends une déflagration, mais je ne vois pas d’arme. Je pense que le groupe a été surpris et a pris la fuite comme une volée de moineaux… Restait au sol la victime qui se tenait la tête. Le jeune homme s’est relevé et était très agité. Il tapait sur les boîtes aux lettres. Je lui ai demandé de s’asseoir sur les marches en lui disant que j’appelais les secours. J’ai immédiatement alerté la police municipale qui est arrivée très rapidement sur les lieux. Le jeune homme s’est mis à téléphoner en vociférant avec son interlocuteur. J’ai tenté de le rassurer et de le maintenir là où il était et j’ai vu qu’il avait ramassé au sol une douille », poursuit Mme Lutz.

Deux suspects appréhendés

Une fois sur place, la police nationale et la police municipale ont gelé la scène et bloqué plusieurs rues avoisinantes. Les policiers ont également récupéré une douille provenant de l’arme utilisée par les agresseurs. Selon le quotidien régional, il s’agirait a priori d’un pistolet à gaz. Deux suspects seront finalement interpellés non loin du lieu de l’agression.

Blessée à l’oreille par la déflagration, la victime a été prise en charge par les secours. Particulièrement choquée, une passante enceinte ayant assisté à la scène a également été prise en charge.

L’enquête a été confiée au Groupe d’appui judiciaire du commissariat de Mulhouse.

RECOMMANDÉ