Municipales à Lille : Violette Spillebout et Stéphane Baly, les deux opposants de Martine Aubry, déposent un recours en justice

Par Emmanuelle Bourdy
4 juillet 2020
Mis à jour: 5 juillet 2020

La candidate LREM de Lille, Violette Spillebout, arrivée en troisième position aux élections municipales, conteste en justice l’élection de Martine Aubry. Elle avait remarqué des irrégularités lors de la campagne de Martine Aubry et soupçonne que des pressions aient été exercées. Elle a donc déposé au tribunal administratif de Lille une « protestation électorale ». Le candidat écologiste Stéphane Baly lui a emboîté le pas en déposant lui aussi un recours ce vendredi.

Violette Spillebout, la candidate de La République en marche (LREM), est arrivée avec 20,58 %, et le candidat des Verts Stéphane Baly, a recueilli 39,41 % des voix. Martine Aubry (PS) quant à elle, a été réélue avec 40 % des suffrages exprimés.

Mais la victoire de Martine Aubry est remise en question par Violette Spillebout ainsi que par Stéphane Baly, ses deux opposants. Ces derniers ont déposé deux recours au tribunal administratif, ils dénoncent des « irrégularités pendant la campagne et pendant les opérations de vote », rapporte Le Monde.

Violette Spillebout avait, à plusieurs reprises, émis des doutes quant à la campagne de Martine Aubry. Lors des élections municipales à Lille, Violette Spillebout avait déjà annoncé vouloir contester en justice la victoire de Martine Aubry. La candidate LREM, qui menait la campagne « Faire respirer Lille », soupçonne la mairie d’avoir exercé des pressions sur des commerçants et des associations. « Nous avons été vigilants tout au long de la campagne », a-t-elle précisé.

« Je n’ai aucun intérêt personnel », a signalé Violette Spillebout au journal Le Monde. Elle a ajouté : « Je le fais pour les Lillois, pour leur redonner de l’espoir. Pour moi, c’est un risque politique et un risque d’être qualifiée de mauvaise perdante, mais j’assume. » Pour elle, il est important de dénoncer ces « transgressions à la démocratie ». La « protestation électorale » qu’elle vient de déposer au tribunal administratif de Lille vise à annuler les élections municipales de la ville.

Le candidat écologiste Stéphane Baly, qui a obtenu seulement 227 voix de moins que Martine Aubry, a finalement lui aussi déposé un recours au tribunal administratif, ce vendredi à 17 h 50. Avec son équipe, depuis ce jeudi 2 juillet, il recompte les voix, vérifiant toutes les signatures et procurations.

Le saviez-vous  ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ