Musée du Louvre : les chantiers en cours pour améliorer son accessibilité et valoriser son patrimoine

18 juin 2015
Mis à jour: 18 juin 2015

 

Le président du Louvre Jean-Luc Martinez a rendu public le 16 juin un nouveau projet scientifique et culturel pour le musée le plus visité au monde. Alors que sa fréquentation connaît une légère diminution depuis 2013, le nouveau chantier va se pencher sur l’accessibilité et sur la valorisation du musée par de l’information améliorée. Jean-Luc Martinez veut aussi repenser la conservation des œuvres, dont les conditions ne sont pas optimales en cas de crue de la Seine, pour les délocaliser au Musée du Louvre-Lens – causant une petite révolution des mœurs dans le milieu.

Améliorer l’accueil des visiteurs

Alors comment mieux accueillir les 9,3 millions de visiteurs annuels du Louvre et éviter les habituelles longues files d’attente sur le parvis ou dans le carrousel ? La question est bien là. Jean-Luc Martinez le précisait lors de la présentation du projet :« Le Louvre est le seul musée dont l’entrée est une œuvre d’art, alors le chantier est complexe ».

53,5 M€ vont permettre de transformer l’accès au public sous la pyramide, soit des travaux s’étendant sur 7000m2 et qui devront se terminer en juin 2016 – tout en maintenant l’accès au musée. Le guichet d’information central sera déplacé, ainsi que la billetterie qui prendra la place de la librairie pour accueillir en un seul point l’ensemble des visiteurs voulant acheter un billet. Les sas de sécurité Pyramide et Richelieu seront également agrandis pour fluidifier le trafic. L’ensemble de la pyramide sera également mieux insonorisé.

La question de l’accessibilité et de la gestion des flux lors des heures de pointe est une partie centrale du chantier pour améliorer la fréquentation des visiteurs. Il sera maintenant par exemple possible d’acheter un billet d’accès aux expositions permanentes et temporaires avec un créneau horaire fixe. La billetterie pourra ainsi réguler les flux et conseiller aussi aux visiteurs des heures de visite moins chargées.

Un palais royal mieux valorisé

Le Musée du Louvre est en soi une œuvre artistique et culturelle gigantesque. Le Pavillon Sully, au centre et à l’entrée du Musée, va ainsi être ré-aménagé pour raconter l’histoire unique du lieu. Autrefois forteresse médiévale, puis résidence royale sous François 1er, Henri IV et Louis XIV, elle devient ensuite un palais impérial sous Napoléon, puis un musée sous la République (après la destruction de l’aile des Tuileries pendant la Commune de 1870).

Pour présenter ce patrimoine, une salle de 400m2 sera créée dans l’aile Richelieu pour accompagner les visiteurs dans l’histoire des arts et des collections présentes au musée. Il n’est en effet rien de plus avantageux pour le visiteur que de comprendre le processus artistique d’une œuvre et son contexte historique pour mieux en apprécier les significations et le savoir-faire.

L'espace central de la pyramide, initialement prévu pour accueillir 4 à 5 millions de visiteurs en accueille plus de 9 millions aujourd'hui (FRANCK FIFE/AFP/Getty Images)
L’espace central de la pyramide, initialement prévu pour accueillir 4 à 5 millions de visiteurs en accueille plus de 9 millions aujourd’hui (FRANCK FIFE/AFP/Getty Images)

Mieux s’orienter dans le Musée

Pour ceux qui le connaissent, il faut plusieurs fois pour commencer à comprendre la structure et les sens de circulation entre les salles du Louvre. L’édifice divisé en 2 ailes, en une partie centrale et la cour carrée, se décline en au moins 3 niveaux du sous-sol au 1er étage historique, avec pour chaque aile 2 ou 3 sens de circulation possibles. Il faut donc être un bon mathématicien et fort en jeux de piste, ou alors accepter de se perdre pour tomber par hasard dans une salle sans avoir voulu la chercher.

Cela va donc être entièrement revu, avec des nouveaux sens de visite, des nouveaux panneaux indicateurs, un nouveau plan du musée traduit dans toutes les langues et une application disponible dès maintenant pour s’orienter dans le musée – à compléter bien sûr par l’application audioguide du Louvre qui permet d’entendre les conservateurs du musée partager avec « enthousiasme leur connaissance des œuvres et du palais ».

Reverdir le jardin des Tuileries

Enfin parmi tous ces chantiers qui devront voir le jour en 2016, s’ajoute celui de la re-végétalisation du jardin des Tuileries. En effet, avec 14 millions de personnes s’y promenant chaque année, la partie sableuse du parc qui représentait 25% de la surface initiale en occupe maintenant 40%. Le plus grand parc du Paris historique va donc retrouver une nouvelle jeunesse et pourra mieux s’intégrer ainsi dans l’offre culturelle et touristique du musée.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ