Musulman, il découvre que le sandwich qu’il mange tous les midis depuis 12 ans n’est pas halal

Par Séraphin Parmentier
13 août 2019 Mis à jour: 13 août 2019

Client fidèle de la chaîne de restauration Prêt à Manger, Khalid Qadeer a été particulièrement étonné de découvrir que son sandwich préféré ne répondait pas aux exigences de la loi islamique.

Résident londonien, Khalid Qadeer a récemment découvert que les sandwichs au thon et à la mayonnaise qu’il avait l’habitude de consommer chez la chaîne de restauration Prêt à Manger contenaient un ingrédient proscrit par l’islam.

Selon le quotidien Metro, c’est en étudiant la liste des ingrédients mentionnés sur une nouvelle étiquette apposée sur l’emballage des sandwichs suite au décès de deux clients victimes d’allergies alimentaires que Khalid Qadeer s’est aperçu qu’ils contenaient du vinaigre de vin blanc.

Une découverte qui n’était pas du goût de ce conseiller fiscal qui travaille dans le célèbre quartier de La City.

« Étant musulman je ne peux pas consommer quoi que ce soit comportant de l’alcool. […] J’ai travaillé à la City en tant que conseiller fiscal pendant ces 12 dernières années et je n’aurais jamais acheté ce produit si j’avais su qu’il contenait de l’alcool », a expliqué M. Qadeer dans les colonnes de Metro.

« Moins d’alcool que dans la plupart des jus d’orange »

Échaudé, Khalid Qadeer n’a pas hésité à se plaindre au responsable de l’enseigne où il avait coutume d’acheter le sandwich incriminé. Mis au courant, le président-directeur général de Prêt à Manger Clive Schlee a expliqué que les analyses menées par ses équipes concernant la teneur en alcool du fameux sandwich avaient montré qu’il en contenait une proportion infime.

« Nous avons établi que la quantité d’alcool présente est même inférieure à celle d’une trace », a expliqué le P.-D. G. « À titre de comparaison, il y a moins d’alcool que dans la plupart des jus d’orange », a-t-il ajouté.

Aucun label halal pour les produits de l’enseigne

Des explications qui n’ont manifestement pas convaincu Khalid Qadeer, et ce, malgré le fait qu’il ait même fini par rencontrer Clive Shlee dans l’un des restaurants londoniens de Prêt À Manger.

« Notre tolérance à l’alcool est nulle. […] Qu’il s’agisse de 1 % ou de 0,1 %, il n’y a aucune tolérance. C’est la même chose qu’une allergie aux noix », souligne le professionnel de La City.

« Bien que nous regrettions que monsieur Qadeer se soit senti induit en erreur, les aliments et les boissons vendus dans nos enseignes n’ont jamais été labellisés halal et nous n’avons jamais fait aucune annonce indiquant le contraire », conclut un représentant de la chaîne de restauration.

RECOMMANDÉ