My Positive Impact: réunir des solutions pour lutter contre le dérèglement climatique

6 juillet 2015 Mis à jour: 11 juillet 2015

 

« Il est trop tard pour être pessimiste, on se doit d’être optimiste maintenant » disait Yann Arthus Bertrand, lors de la présentation de son nouveau film « Human » qui sortira sur les écrans en septembre. C’est aussi l’idée du projet My positive Impact lancé en mars par la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme. Son objectif : rassembler les initiatives environnementales venant de la société civile, en sélectionner 100 et les soumettre au vote citoyen. Les 10 projets les plus plébiscités bénéficieront d’une campagne de promotion à grande échelle pour les mettre en contact avec des investisseurs et des partenaires. Parmi ces solutions, des initiatives durables pour l’alimentation, l’énergie, l’habitat, le transport, l’aménagement du territoire, etc.

Entre écologie politique – et non politicienne, et écologie citoyenne, il est temps selon Nicolas Hulot de tracer le chemin pour les générations à venir. Avec le dérèglement climatique subi directement cette année avec l’épisode caniculaire exceptionnel de ces derniers jours, avec la disparition annoncée de plusieurs espèces animales et végétales, le temps de l’action est plus que jamais à nos portes. Comme le soutient également Pierre Rahbi avec son mouvement Colibris, en écologie « la révolution est intérieure » et c’est à « chacun de faire sa part ».

Parmi les projets plébiscités à ce jour par les internautes, on retrouve à la première place, avec plus 195000 voix, un défi porté par l’Association Végétarienne de France pour réduire notre consommation de viande. Celle ci est la fois la cause de notre mauvaise santé, de la déforestation massive, de la pollution des sols due à l’agriculture intensive et souvent cause de maltraitance animale. L’association propose d’accroître la part du végétal dans notre alimentation, ce qui contribuerait  » à préserver les ressources en eau, en terres arables et préserve la forêt amazonienne des destructions liées aux cultures de soja destinées à nourrir le bétail « .

LIRE AUSSI

Le second projet à quelques foulées derrière est porté par la société de conseil en innovation solaire Base qui propose des panneaux photovoltaïques Cogen’Air pour produire la chaleur et l’électricité des bâtiments. Suit Bleu-Blanc-Coeur à 152000 voix avec une solution pour mieux nourrir les bovins – avec des végétaux traditionnels, afin de réduire leur émanation en méthane causée par une mauvaise digestion des produits industriels. Le Centre national interprofessionnel de l’économie laitière (à 147000 voix) propose également une étude pour la diminution des gaz à effet de serre.

Proche encore des 150000 voix, on retrouve le projet Naturadome qui veut rendre plus accessible la construction d’habitat bioclimatique et le Froid Solaire d’Helioclim pour produire du froid à partir de panneaux solaires.

Le 6 juillet, ont été annoncés les 5 lauréats de la 2e session de vote: L’Association végétarienne de France, Cogen’Air, Bleu-Blanc-Coeur, le Centre national interprofessionnel de l’économie laitière et Naturadome.

LIRE AUSSI:

La campagne de My positive Impact va continuer jusqu’en décembre 2015 à sensibiliser les internautes-citoyens de la nécessité d’un changement écologique dans nos comportements et nos habitudes de consommation. Cela laisse le temps aussi à de nouveaux projets d’émerger et aux internautes-citoyens de choisir leur avenir écologique. Les 10 premiers projets vont s’inscrire dans la campagne de la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme, au moment de la Conférence Climat de Paris. Une échéance qui va permettre d’informer un maximum d’habitants de notre chère planète qu’il est plus que temps d’agir pour la préserver, pas seulement pour elle, pour aussi pour les hommes et les femmes qui l’habitent.


RECOMMANDÉ