Un mystérieux squelette géant apparaît sur une plage d’Écosse après le passage de la tempête Ciara

Par Nathalie Dieul
14 février 2020 Mis à jour: 14 février 2020

La tempête Ciara a permis de mettre à jour un énorme squelette sur une plage d’Écosse. S’agit-il d’une baleine ou bien du légendaire monstre du Loch Ness ? Le mystère reste entier.

Une femme qui se promenait sur une plage d’Aberdeen, une ville portuaire du nord-est de l’Écosse, a fait une drôle de découverte qu’elle a photographiée et publiée sur la page Facebook de Fubar News, un média d’une communauté locale.

« On a croisé cette créature étrange aujourd’hui près d’Aberdeen. Une idée de ce que cela pourrait être ? », interroge la femme dans la publication, précisant avec humour que la « créature étrange » n’est pas l’enfant qui pose sur la photo.

Les quelque 850 commentaires à la publication indiquent toutes sortes d’hypothèses, allant du Diplodocus à un crocodile marin géant, en passant par une baleine. Cependant, l’explication la plus populaire parmi les internautes est qu’il s’agirait de Nessie, le légendaire monstre du Loch Ness.

Un internaute réfute cette dernière explication en expliquant que le lac Loch Ness est situé à près de 200 km de là et que par le fait même, il ne peut pas s’agir de Nessie.

Avec cette seule photo, plusieurs biologistes marins n’ont pas pu non plus identifier l’animal qui a donné ce squelette. Interrogé par le Daily Mail, le professeur David Lusseau de l’Université d’Aberdeen a déclaré : « Malheureusement, en ayant seulement cette photo, nous ne pouvons pas dire grand-chose d’autre que c’est une baleine d’une certaine forme. »

De son côté, Nick Davidson de la Scottish Marine Animal Stranding Scheme a affirmé au journal écossais The Scotsman qu’il s’agissait d’un rorqual commun échoué en octobre 2019, dont la carcasse est ressortie à cause de la récente tempête.

Pour le moment, le mystère plane encore sur l’origine de cette découverte qui fait renaître la légende du monstre du Loch Ness, dont la plus ancienne observation remonte au VIe siècle de notre ère.

RECOMMANDÉ