Nancy : égorgé en pleine rue, un homme de 37 ans retrouvé mort dans une mare de sang

Par Séraphin Parmentier
15 janvier 2020 Mis à jour: 15 janvier 2020

La victime est décédée sur place malgré l’intervention d’une passante qui lui a délivré les premiers soins avant l’arrivée des secours.

Les faits ont eu lieu le lundi 13 janvier. Vers 19 heures, un homme âgé de 37 ans a été égorgé sous les fenêtres de l’Institut régional de réadaptation (IRR) situé sur le boulevard Lobau.

La victime s’est rapidement vidée de son sang et est décédée sur place malgré les premiers soins apportés par une passante et l’intervention des secours.

« Une passante s’apprêtait à monter des escaliers lorsqu’elle entendait du bruit et se retournait. Elle croisait le regard d’un homme d’une cinquantaine d’années, petite barbe blanche et portant deux sacs, et voyait un homme blessé au sol à proximité et auquel elle avait tenté de porter secours en vain », a expliqué le procureur de la République de Nancy François Pérain.

Selon France 3, le trentenaire était connu pour des faits d’usage de stupéfiants et se trouvait en possession d’une balance de précision – un instrument généralement utilisé dans le cadre du trafic de drogue.

Un homme « dont l’aspect physique semblait correspondre à la description faite par le principal témoin » a été arrêté par la police alors qu’il se trouvait en compagnie d’une femme « dans les environs immédiats de la scène de crime », a déclaré M. Pérain. Le couple a été placé en garde à vue.

Le couple mis hors de cause et relâché

Les suspects ont finalement été remis en liberté le 14 janvier « après avoir été mis hors de cause par les enquêteurs du SRPJ [Service régional de police judiciaire, ndlr] ».

Les investigations se poursuivent et le tueur est toujours activement recherché. D’après L’Est Républicain, des témoins auraient vu un homme qui se trouvait en compagnie de la victime prendre la fuite en courant le long du canal le soir des faits.

RECOMMANDÉ