Nantes : pour offrir des obsèques dignes à leur maman, 3 orphelins lancent une cagnotte en ligne et récoltent 77 000 euros

Par Emmanuelle Bourdy
6 octobre 2021
Mis à jour: 6 octobre 2021

Ne pouvant pas offrir une sépulture décente à leur maman, trois jeunes orphelins ont lancé une cagnotte en ligne. Celle-ci a recueilli une somme dépassant largement celle dont ils avaient besoin, alors ils ont décidé de créer une association afin de venir en aide aux personnes dans le besoin.

Roman, 25 ans, Morgane, 20 ans et Yonah âgée de 13 ans, sont frère et sœurs. Leur père est mort d’un cancer au cerveau en 2012, laissant des dettes, et leur mère est décédée à son tour d’un cancer foudroyant il y a quelques semaines, rapporte France 3 Pays-de-la-Loire. N’ayant « pas de quoi régler les frais d’obsèques », explique Roman, son amie Manon a proposé de lancer une cagnotte en ligne, dans l’espoir de recueillir la somme nécessaire.

Ils voulaient éviter à leur défunte mère « l’humiliation de la fosse commune »

« J’étais contre, j’avais honte, demander de l’aide pour enterrer dignement notre mère, c’était inconcevable », explique Roman, qui finit par accepter l’idée, voulant éviter à sa défunte mère « l’humiliation de la fosse commune ». « Bien d’autres personnes utilisent ce procédé pour des motifs beaucoup plus futiles », a souligné Manon.

La fratrie a découvert avec surprise combien les gens qui avaient participé à cette cagnotte avaient été généreux. En effet, 31 jours après son lancement, la cagnotte atteignait 77 000 euros, précise France 3. La fratrie a donc décidé de créer une association pour venir en aide aux plus démunis, et notamment aux jeunes orphelins qui, comme eux, doivent faire face aux difficultés aussi bien économiques que relationnelles, lors de la perte tragique d’un parent. L’association a été baptisée « Pré-care ».

Toute la famille était venue de Belgique et s’était installée en Vendée. Après la mort de leur père, leur mère avait enchaîné des petits boulots dans la grande distribution. Roman explique que sa maman « était très active dans les associations d’aide aux précaires dont elle bénéficiait aussi ».

« Nous avions fait le serment à notre mère de ne pas nous séparer »

Leur mère avait également fait un vœu, elle souhaitait que ses enfants poursuivent leurs études. Roman met tout en œuvre pour que ce souhait se réalise. Élève particulièrement brillant, il a poursuivi ses études en psychologie, dans le but de devenir maître de conférence ou professeur des universités. Il avait d’ailleurs obtenu son bac avec mention.

Morgane, elle, continue ses études à Dijon et sa jeune sœur Yonah l’a suivie. Une partie des dons a permis de trouver un logement à Morgane, afin qu’elle puisse obtenir la tutelle de Yonah. Sans cela, elle aurait été « confiée aux institutions ».

« Nous avions fait le serment à notre mère de ne pas nous séparer », conclut Roman, heureux de ce dénouement.

 


Rejoignez Epoch Times sur Télégram
👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ