La NASA a capté des sons « étranges » venant du Soleil – six fichiers audio sont disponibles en ligne

Par Alexandre Roche-Nuit
10 février 2020 Mis à jour: 10 février 2020

En janvier, la NASA a reçu des enregistrements de fréquences captées à proximité du Soleil grâce à sa sonde Parker Solar Probe. Les fichiers audio ont ensuite été partagés par les scientifiques sur internet.

Reçues par l’agence spatiale américaine, ces fréquences sont décrites par les scientifiques comme étant « des bruits étranges et dignes des films de science-fiction », indique le site 20minutes.

Captés en janvier, ces signaux sonores représentent l’activité émise par le plasma du vent solaire. Les scientifiques espèrent ainsi que ces « sons étranges » les aideront « à mieux comprendre et à répondre à des questions restées sans réponses sur la formation de ce vent ».

Des spécialistes de l’université Johns Hopkins ont également mis en ligne sur la plateforme Soundcloud six fichiers audio représentant les signaux enregistrés.

En voici l’un d’eux, sans doute le plus surprenant :

Lien pour écouter les 6 fichiers audio.

Actuellement, la sonde Parker Solar Probe continue sa mission autour du Soleil. Celle-ci vogue dans l’espace depuis un an et a déjà fait trois fois le tour du Soleil. Elle détient également le record de la vitesse la plus élevée jamais atteinte par un engin créé par les humains, avec une vitesse de 393.000 km/h.

Se déplaçant à une distance de 25 millions de kilomètres de la surface sur Soleil, les dernières mesures de la sonde Parker Solar Probe transmises à la NASA en décembre dernier avaient déjà contribué à améliorer nos connaissances sur les vents solaires.

L’existence d’orages solaires ainsi que d’une région dénuée de toute poussière solaire avaient également été révélés.

Parker Solar Probe évolue maintenant à moins de 18 millions de kilomètres du Soleil, une distance record qui est rendu possible grâce à un bouclier en céramique et une protection en mousse de carbone.

Sans ces barrières résistantes à la très forte chaleur environnante, la sonde ne pourrait pas voler aussi près du Soleil sans dommages. Un exploit qui devrait nous permettre de recevoir encore de nombreuses informations concernant notre étoile.

RECOMMANDÉ