Le New York Times apporte une correction majeure à un article ayant surestimé les hospitalisations d’enfants atteints de Covid-19

Par Jack Phillips
10 octobre 2021
Mis à jour: 10 octobre 2021

Le New York Times a publié le 7 octobre un rectificatif indiquant qu’il s’était gravement trompé concernant le nombre d’hospitalisations infantiles liées au Covid-19 aux États-Unis, avec une surestimation de plus de 800 000 cas.

L’article du NY Times, intitulé « La nouvelle stratégie vaccinale pour les enfants : une seule dose, pour l’instant », a tout d’abord fait état d’environ « 900 000 enfants hospitalisés » en raison du virus depuis le début de la pandémie en 2020. Finalement, via une note de la rédaction, l’article a été corrigé pour affirmer que « plus de 63 000 enfants ont été hospitalisés avec le Covid-19 entre août 2020 et octobre 2021 ».

Selon la note, « une version antérieure de cet article décrivait de manière incorrecte les mesures prises par les autorités en Suède et au Danemark. (…) Ils ont interrompu l’utilisation du vaccin Moderna chez les enfants ; ils n’ont pas commencé à offrir des doses uniques. »

En outre, le rédacteur en chef « a également mal décrit le nombre d’hospitalisations dues au Covid chez les enfants américains. Il s’agit de plus de 63 000 entre août 2020 et octobre 2021, et non de 900 000 depuis le début de la pandémie. Par ailleurs, l’article a mal indiqué la date d’une réunion de la FDA [Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux] sur l’autorisation du vaccin Pfizer-BioNTech pour les enfants. Elle aura lieu plus tard ce mois-ci, et non la semaine prochaine ».

La correction a suscité d’importantes critiques sur Twitter, notamment celles du journaliste et polémiste Glenn Greenwald. Ce dernier a fait remarquer que le New York Times a récemment licencié plusieurs membres qualifiés de son personnel, notamment Donald McNeil Jr, un journaliste spécialisé dans les questions relatives au Covid-19.

« Maintenant, nous avons un incompétent à sa place qui fait constamment cela, ou qui prétend que c’est raciste d’enquêter sur les origines du Covid », s’est indigné Glenn Greenwald.

Cette correction intervient alors qu’un récent sondage de Gallup a révélé que les Américains, dans l’ensemble, surestiment considérablement le taux d’hospitalisation lié au Covid-19.

Selon le sondage, publié fin septembre, 41 % des démocrates interrogés estiment qu’il y a 50 % de chances qu’une personne non vaccinée soit hospitalisée pour le Covid-19, 21 % des républicains et 26 % des indépendants sont du même avis.

Gallup, citant des données fédérales relatives à la santé, a déclaré que, quelles que soient les circonstances, le taux d’hospitalisation pour le Covid-19, tant pour les personnes non vaccinées que pour les personnes vaccinées, est inférieur à 1 %.

« Les démocrates sont plus enclins à surestimer les risques d’hospitalisation des personnes non vaccinées, ce qui peut favoriser l’instauration de mesures, souvent promues par les dirigeants du Parti démocrate, tel que le port du masque et la vaccination obligatoires », a écrit Gallup en présentant les résultats de l’enquête.

Au même moment, les données en provenance des Centres de contrôle et de prévention des maladies (Centers for Disease Control and Prevention, CDC) publiées le 8 octobre indiquent que la moyenne sur sept jours des nouveaux cas de Covid-19 vient de passer sous la barre des 100 000.

Le Covid-19 est la maladie causée par le virus du PCC (Parti communiste chinois).

Epoch Times a fait une demande de commentaires au New York Times.


Rejoignez-nous sur Télégram pour des informations libres et non censurées  :
👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ