Nice : un salon de coiffure propose aux étudiants en difficulté une coupe gratuite

Par Léonard Plantain
20 février 2021
Mis à jour: 20 février 2021

Depuis quelques jours, grâce aux coups de ciseaux de Blandine Foissy et de ses collègues, les jeunes étudiants niçois en difficulté financière peuvent se faire couper les cheveux gratuitement. De quoi retrouver le moral tout en faisant quelques économies.

C’est par l’intermédiaire d’Instagram que le salon de coiffure « Jean-Louis Valère by Blandine situé au 10 avenue Notre-Dame à Nice, a annoncé aux étudiants en difficulté qu’ils pouvaient passer pour se faire couper les cheveux gratuitement.

Pour Blandine Foissy, la patronne du salon : « Dans le contexte actuel, les jeunes n’ont pas le moral et cela se comprend. Cette situation m’a beaucoup touchée dès le premier confinement, en mars dernier. À cause de la crise sanitaire, certains n’arrivent plus à subvenir à leurs besoins. D’autres sont souvent isolés. Une bonne coupe leur permet de retrouver le sourire », a-t-elle partagé.

« Cela permet également à ceux qui sont à la recherche d’un stage de mettre toutes les chances de leur côté en ayant une bonne présentation. D’ordinaire, nous comptons beaucoup d’étudiants parmi notre clientèle régulière. Nous connaissons donc très bien leur situation », a ajouté Blandine, qui reçoit beaucoup de messages privés depuis la publication de son annonce, rapporte CNews.

Sur place, Émilie, une étudiante en communication de 22 ans, a ainsi pu bénéficier d’une coupe et d’un brushing : « J’ai contacté le salon lundi soir et j’ai pu être coiffée dès mercredi après-midi. On m’a simplement demandé de présenter ma carte d’étudiante. Je trouve cette initiative formidable. Il est vrai que beaucoup d’étudiants ont du mal à joindre les deux bouts. Tous les petits jobs ont disparu. »

En parallèle de ses cours, Émilie avait l’habitude de travailler comme vendeuse dans le prêt-à-porter, « mais depuis le début de la crise du Covid-19, beaucoup de ces petits boulots ont disparu. Heureusement que les étudiants peuvent compter sur la solidarité de leurs amis et sur la générosité de personnes comme Blandine », a-t-elle partagé.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ