Niort : un élan de bienveillance autour de Paulette, atteinte du syndrome de Diogène

Par Nathalie Dieul
2 juin 2021
Mis à jour: 2 juin 2021

Atteinte du syndrome de Diogène, Paulette, 74 ans, avait accumulé tellement d’affaires dans son appartement de Niort qu’elle n’avait même plus accès à sa cuisine et n’avait plus d’eau chaude ni de chauffage. Un de ses voisins et sept autres personnes bienveillantes ont décidé de lui venir en aide, ce qui permet à la septuagénaire de reprendre goût à la vie.

À cause du syndrome de Diogène, Paulette (nom d’emprunt) avait accumulé des tonnes d’affaires et de déchets dans l’appartement du quartier de la gare à Niort où elle a pour voisin Frédéric André depuis 26 ans, indique Ouest-France. Ce dernier était loin de se douter de l’état d’insalubrité de l’endroit dans lequel la septuagénaire vivait.

Il y a cinq mois, le voisin de Paulette a enquêté pour découvrir la provenance de l’odeur très forte qu’il y avait dans la résidence, une odeur tellement puissante qu’il a cru que la septuagénaire était peut-être décédée dans son appartement. La porte restée entrouverte ne lui permettait pas de rentrer dans l’appartement puisque quelque chose la bloquait, mais une photo prise avec son téléphone lui a permis de découvrir ce qui s’y trouvait, rapporte La Nouvelle République.

Alors que d’autres auraient pu tout mettre en œuvre pour faire expulser Paulette, Frédéric André a plutôt décidé de l’aider. Il a recruté sept autres bénévoles au grand cœur. Avec cette équipe et l’accord de la dame, ils ont enlevé plus de deux tonnes de déchets – restes de repas, vaisselle sale, objets, chaussures et vêtements par centaines, excréments et détritus en tout genre – et nettoyé l’appartement.

« C’était très très insalubre. On a tout évacué, tout nettoyé, tout désinfecté », raconte le bon samaritain, qui décrit l’odeur qui régnait dans les lieux comme étant presque insoutenable.

Au bout de 15 jours de travail, l’espace débarrassé de tout ce qui était inutile était à peine reconnaissable. L’étape suivante : des travaux pour remettre l’endroit en état. Les toilettes ont été réparées, et les bénévoles ont commencé à repeindre l’appartement. La chaudière – en panne depuis 16 ans – va être changée par un plombier-chauffagiste généreux qui le fera pour la moitié du prix, ce qui permettra à la septuagénaire d’avoir à nouveau de l’eau chaude et du chauffage, selon France 3.

Toutefois, les bénévoles ont besoin d’aide financièrement pour payer la peinture, la chaudière, ainsi que le recyclage des déchets et l’enlèvement de la benne de 15 m2. Frédéric André a donc mis en place une cagnotte solidaire sur Leetchi.

Pour ceux qui se demandent si tout cela va servir à quelque chose et si Paulette ne va pas recommencer à accumuler les affaires et les détritus comme avant, sachez que ses voisins et voisines prennent bien soin d’elle. Certains lui apportent des petits plats cuisinés ou encore passent un moment avec elle pour écouter de la musique ensemble.

Frédéric lui apporte son petit déjeuner chaque matin, à une condition : que Paulette lui redonne le plateau et la tasse lavés. « Au début, elle ne le faisait jamais, mais maintenant elle est fière de nous rendre le plateau nettoyé », se réjouit le voisin bienveillant.

La septuagénaire va aussi bientôt être accompagnée par le Service d’aide aux personnes vulnérables du département des Deux-Sèvres, et par des bénévoles de l’association Appui&Vous. Avec toute cette aide, Paulette reprend goût à la vie et peut tranquillement commencer une nouvelle vie plus décente.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ