Le nombre d’or découvert dans le monde quantique

23 octobre 2016 Mis à jour: 23 octobre 2016

Le « nombre d’or », qui est approximativement égal à 1.618, peut être trouvé dans de nombreux aspects de notre vie quotidienne, comme la biologie, l’architecture et les arts.

Des chercheurs de l’Université d’Oxford au Royaume-Uni, de l’Université de Bristol, du laboratoire Rutherford Appleton  et du Helmholtz-Zentrum de Berlin pour les matériaux et l’énergie (HZB) en Allemagne ont découvert que ce nombre spécial est également présent à l’échelle microscopique.

Leurs recherches publiées dans le journal Science en 2010, ont examiné des chaînes d’atomes magnétiques de cobalt de niobate (CoNB206) de la largeur d’un seul atome afin d’étudier le principe d’incertitude d’Heisenberg. Ils ont appliqué un champ magnétique perpendiculairement à une rotation alignée de chaînes magnétiques pour introduire davantage d’incertitude quantique. En fonction des changements de direction du champ, ces petits aimants ont commencé à résonner magnétiquement.

Des neutrons ont été projetés sur les atomes de niobate de cobalt pour détecter les notes résonantes. « Nous avons découvert une série (échelle) de notes résonantes : Les deux premières montrent une relation mutuelle parfaite. Leurs fréquences (grandeur) sont dans le ratio de 1,618…qui est le fameux nombre d’or dans l’art et l’architecture », explique le principal chercheur le Dr. Radu Coldea de l’Université d’Oxford dans un communiqué de presse. « Cela révèle une belle propriété du système quantique – une symétrie cachée. »

Le Dr. Alan Tennant, qui a mené le groupe de recherche à Berlin, a déclaré: « De telles découvertes conduisent les principaux physiciens à spéculer que l’échelle quantique, atomique du monde pourrait avoir son propre ordre sous-jacent. Des surprises similaires peuvent attendre les chercheurs dans d’autres matériaux dans l’état quantique critique. »

L’article de recherche est disponible à :
http://www.sciencemag.org/cgi/content/abstract/327/5962/177

RECOMMANDÉ