Nord : le ramassage scolaire se fait avec des chevaux de trait dans la ville de Bachy

Par Emmanuelle Bourdy
11 septembre 2020
Mis à jour: 11 septembre 2020

Le bus de Bachy (Nord) reprend du service pour cette rentrée 2020. Mais c’est un bus atypique, et pour cause. Deux chevaux de trait du Nord tirent une charrette qui emmène les enfants à l’école. Une manière de préserver cette race de chevaux menacée.

France Bleu relate qu’à Bachy (Nord), dans la Pévèle, la rentrée résonne au son du pas des chevaux. Le ramassage scolaire des enfants se fait à bord d’une calèche, tirée par Ura et Uravif, deux chevaux de trait du Nord, pour le plus grand plaisir de ces écoliers. Une vingtaine d’enfants prennent donc ce bus un peu particulier.

Les enfants vont à l’école avec le sourire !

L’expérience se révèle positive, ainsi que l’explique la maman de Léo et César, deux élèves de CP. « Pour le coup, c’est la motivation ! Ça permet d’arriver à l’école avec le sourire, et puis c’est une animation pour tout le village », confie Aurore, la maman de ces deux garçons qui ne sont plus du tout stressés le matin. « On va à l’école en calèche ! C’est trop bien. Après, on n’a pas mal aux pieds, on n’est pas fatiguées ! », ajoutent à leur tour deux écolières, le trajet n’excédant par une demi-heure.

Mais pour l’heure, cette expérience en est à la phase test, celle-ci devrait durer deux semaines, à l’issue desquelles la commune fera le bilan. Car cette entreprise – gratuite pour l’instant – s’inscrit dans le cadre d’un programme de coordination transfrontalier baptisé Interreg Eqwos, explique encore France Bleu.

La commune aimerait mettre en place de façon pérenne cette opération, reste à savoir si le bilan, économique et écologique, sera positif. Et encore faudra-t-il trouver un conducteur disponible sur toutes les tournées scolaires, mais également un attelage et le financement pour cette opération.

Pour que la race trait du Nord ne s’éteigne pas…

Philippe Delcourt, le maire de la commune, est quant à lui satisfait de ce « ramassage scolaire ». « On économise au minimum douze voitures ici. Vous voyez déjà toute la cohue à l’entrée de l’école ! » souligne l’élu. Hélène Dubois, du pôle cheval trait du Nord, renchérit : « Ils sont idéaux pour ce type de mission en ville. On dit souvent d’eux qu’ils incarnent la force tranquille. » Les habitants, eux, sont également ravis de voir passer ce sympathique attelage sous leurs fenêtres.

De plus, transporter les enfants est un nouveau débouché permettant de sauver cette race de chevaux, actuellement menacée. Hélène Dubois précise que « ces chevaux imposants travaillaient autrefois dans les champs et les mines ». La commune avait déjà sollicité ces chevaux dans le cadre du ramassage des déchets.

FOCUS SUR LA CHINE – La police de Hong Kong attaque une fille de 12 ans

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ