Nord : un chevreau et des moutons volés puis jetés d’un immeuble à Douai

Par Léonard Plantain
23 mai 2021
Mis à jour: 23 mai 2021

Dans la nuit de mardi à mercredi, à Douai, quatre animaux qui avaient été dérobés dans un enclos ont été jetés d’un immeuble du quartier du Faubourg d’Esquerchin. Une enquête est en cours.

Les faits ont eu lieu vers 1 heure du matin dans la nuit de mardi à mercredi 19 mai : quatre animaux – un chevreau et trois moutons – ont été volontairement jetés d’un balcon (apparemment au premier étage) d’un immeuble de la rue Hélène-Boucher, dans le quartier du Faubourg d’Esquerchin à Douai.

Par chance, les trois moutons ne s’en sont tirés qu’avec une grosse frayeur. Cependant, le chevreau, lui, a été sérieusement blessé. Pris en charge par un vétérinaire, il souffrirait d’une fracture du bassin et de lésions diverses, a rapporté La Voix du Nord.

D’après les premiers éléments d’enquête, ces quatre animaux ont été dérobés la nuit-même dans un enclos situé à deux pas du quartier, rive gauche du canal de dérivation de la Scarpe. Peu après le vol, les services de police ont été alertés car le chevreau et les moutons avaient été ramenés dans un appartement et y faisaient beaucoup de bruit. Sur place, voyant l’arrivée d’une patrouille, et par peur de devoir s’expliquer, le ou les auteurs du vol ont alors décidé de se débarrasser des animaux en les jetant par la fenêtre.

Par la suite, Océane, enquêtrice d’une association de défense des animaux, a été contactée et a recueilli les quatre animaux pour les confier à une ferme pédagogique de Sin-le-Noble. Pour financer les soins à apporter au chevreau, elle a également mis en ligne une cagnotte. Jeudi matin, le propriétaire des animaux volés s’est rendu à l’hôtel de police pour déposer plainte. Océane a indiqué faire de même.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ