Nord : de retour de vacances, une retraitée découvre que sa maison est squattée par une famille de 6 personnes

Par Séraphin Parmentier
24 septembre 2020
Mis à jour: 24 septembre 2020

En rentrant chez elle après 15 jours de vacances chez sa nièce, une retraitée a découvert avec stupeur qu’une famille de 6 personnes avait pris possession de son domicile pendant son absence.

Le vendredi 18 septembre, vers 22 h, Joëlle, une habitante d’Haubourdin, dans la banlieue de Lille, a découvert avec stupeur que son domicile de la rue Carrière Choquet avait été squatté par une famille.

Âgée de 65 ans, Joëlle rentrait de 15 jours de vacances chez sa nièce lorsqu’elle s’est aperçue que des intrus avaient pris possession de son bien en entrant par effraction, forçant la porte d’entrée et le volet qui la protégeait.

En introduisant sa clé, la retraitée constate que la serrure a également été changée. Sur une fenêtre de son domicile, elle avise un bout de papier accroché avec deux morceaux de scotch.

« Madame Matic, Monsieur Denisov et leurs enfants Naomie, Luna Kethy et Tifany habitent le présent logement. Mon avocat est Maître Ruef Muriel, qui me remet ce papier afin que le propriétaire ou l’huissier mandaté par lui rentre en contact avec elle », indique le billet.

En dessous de ces quelques lignes figure un article du code pénal précisant qu’il est strictement interdit d’expulser un squatteur de son propre logement « sans avoir obtenu le concours de l’État dans les conditions prévues à l’article L. 153-1 du code des procédures civiles d’exécution ».

Abasourdie, la propriétaire de la maison squattée se rend au commissariat en compagnie de sa fille et dépose plainte pour violation de domicile.

« Les photos accrochées aux murs, nos affaires, etc. Ils ont tout bazardé »

Les agents se rendent sur les lieux à plusieurs reprises et confirment que la bâtisse est bel et bien squattée par une famille de six personnes. D’après la municipalité haubourdinoise, il s’agit de membres de la communauté rom.

Les voisins de la retraitée affirment n’avoir rien vu, ni rien entendu et s’avèrent incapables de dire quand les intrus se sont installés.

Au bout de 24 heures, les squatteurs finissent par déguerpir. Mais en rentrant chez elle, Joëlle découvre que sa maison est sens dessus dessous. Ses affaires ont notamment été jetées dans le jardin ou entassées dans des sacs-poubelles.

« Les photos accrochées aux murs, nos affaires, etc. Ils ont tout bazardé », témoigne la fille de la sexagénaire auprès des journalistes de France Bleu.

« C’est une pratique qui se répand dans toutes les villes de la Métropole. Des réseaux assistent des personnes, des Roms en général, essaient de leur trouver un toit, et il arrive que des immeubles soient squattés », confie Sébastien Degardin, adjoint au maire de Haubourdin en charge des finances et des pouvoirs de police, sur les ondes de France Bleu.

En attendant que l’huis de son domicile soit changé, Joëlle a dû s’installer chez sa fille.

FOCUS SUR LA CHINE – Une série d’explosions à Pékin

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ