Nord : trente contraventions dressées dans le cortège d’un mariage à Valenciennes

Par Emmanuelle Bourdy
19 septembre 2021
Mis à jour: 19 septembre 2021

Ce samedi 11 septembre a été particulièrement marquant pour la police municipale de Valenciennes (Nord), qui a dressé pas moins de 30 procès-verbaux, à l’occasion d’un cortège de mariage qui troublait le centre-ville.

Depuis 2016, une surveillance renforcée !

Laurent Degallaix, le maire de Valenciennes, a décidé de réagir face aux comportements dangereux de certains usagers dans sa ville. Souhaitant mettre fin aux rodéos urbains, il tenait également à encadrer les cortèges lors des mariages, rapporte La Voix du Nord. C’est la raison pour laquelle la vigie vidéo a été amplifiée et que des motos arpentent les rues de la ville depuis cinq ans.

Depuis le 1er octobre 2016, la Ville assure effectivement une surveillance renforcée et n’hésite pas à verbaliser, surtout le samedi lorsque la saison des mariages bat son plein. Le 11 septembre 2021 a été particulièrement fructueux en termes de contraventions, sur la place d’Armes de la ville. La police municipale a en effet verbalisé un cortège de mariage trente fois pour « des comportements à risque qui troublaient la tranquillité du centre-ville », a expliqué la mairie ce jeudi 16 septembre dans un communiqué. D’autant plus que ces agissements se déroulaient « dans un moment de braderie des commerçants et de très forte affluence », souligne encore la mairie, ainsi que le relate La Voix du Nord.

« On ne peut pas laisser l’anarchie perdurer »

France Bleu indique en outre que les participants du cortège, qui ne sont d’ailleurs pas originaires de Valenciennes, se sont fait remarquer entres autres par leurs excès de vitesse et quelques embardées. Des personnes étaient même assises sur les portières sans aucune ceinture de sécurité, des comportements qui ne sont pas passés inaperçus aux yeux des forces de l’ordre. Ces agissements ont donc inévitablement entraîné des amendes, d’un montant de 135 € en moyenne, certains participants devront également se présenter devant le tribunal de police.

« On ne peut pas laisser l’anarchie perdurer », a expliqué le maire de Valenciennes, la Ville ayant dressé environ 300 contraventions depuis 2016, précise encore La Voix du Nord. D’ailleurs, certaines se sont terminées devant le tribunal. « Ces procédures ont pu être menées par les services de sécurité de la Ville en lien avec la police nationale », indique la Ville.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ