Nord : un médecin non vacciné se dit prêt à ne plus exercer pour « respecter ses convictions »

Par Emmanuelle Bourdy
13 octobre 2021
Mis à jour: 13 octobre 2021

Installé à Jenlain (Nord) depuis janvier 2019, le docteur Grégory Pamart ne peut plus exercer depuis le 15 septembre dernier, faute d’avoir reçu le vaccin contre le Covid-19.

Le docteur Grégory Pamart était le seul médecin de Jenlain, une commune d’un peu plus de 1100 âmes. Le 15 septembre dernier, n’ayant pas reçu l’injection contre le « virus du PCC »*, il a dû fermer son cabinet. Désormais ses patients, qui avoisinaient le millier, se retrouvent démunis, rapporte France Bleu.

« C’est difficile parce que j’ai un métier extraordinaire »

Le jeune médecin de 33 ans et père de quatre enfants est peiné de ne plus pouvoir recevoir ses patients. Il estime de plus qu’il n’était nullement « dangereux » pour ses patients puisqu’il faisait deux tests par semaine pour s’assurer qu’il n’était pas positif au coronavirus. Cependant, il se dit prêt à ne plus exercer pour « respecter ses convictions ».

« Si je ne suis pas prêt à ça, ça veut dire que j’accepte que la médecine fasse violence aux gens. Quelle sera la médecine de demain ? », lance le médecin au micro de France Bleu. Il ajoute : « C’est difficile parce que j’ai un métier extraordinaire, peut-être que je ne pourrai plus jamais travailler. »

Il se demande : « Est-ce que la seule chose que j’ai à faire c’est suivre des protocoles et des recommandations ou est-ce que la seule chose la plus importante que j’ai à faire, c’est m’intéresser à la personne que j’ai en face ? »

Il s’interroge encore sur la manière de soigner ses patients, à savoir s’il doit soigner non pas comme il voudrait que le patient soit soigné, mais comme le patient lui-même voudrait être soigné.

« Je trouve ce comportement insensé »

Mais les convictions du jeune médecin n’arrivent pas à calmer les patients, qui restent dans l’incompréhension, comme c’est notamment le cas pour le maire de la commune, Johan Drumaux.

« Je suis en colère contre le médecin du village qui selon moi prend les gens en otage, il n’a pas le souci de sa patientèle, pas le souci de ses confrères. Je trouve ce comportement insensé, complètement irresponsable et anti-républicain », a déclaré l’édile, très remonté.

L’élu s’inquiète d’autant plus que les médecins alentours sont déjà saturés et n’ont pas les moyens d’accepter cette patientèle supplémentaire.

L’agence régionale de santé recommande aux patients qui n’ont plus de médecin de se rapprocher d’un conciliateur de l’assurance maladie pour tenter de trouver une solution. Elle précise également qu’au 30 septembre, plus de 98 % des médecins s’étaient déjà fait vacciner dans le Nord, ainsi que le rapporte encore France Bleu.

*Epoch Times désigne le nouveau coronavirus, responsable de la maladie du Covid-19, comme le « virus du PCC », car la dissimulation et la mauvaise gestion du Parti Communiste Chinois (PCC) ont permis au virus de se propager dans toute la Chine et de créer une pandémie mondiale.

 


Rejoignez-nous sur Telegram pour des informations libres et non censurées:
👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ