Nord – Un sapeur-pompier volontaire à nouveau agressé à Anzin

Par Laurent Gey - Epoch Times
27 octobre 2019 Mis à jour: 27 octobre 2019

Dans la nuit de samedi à dimanche vers 2h45, un sapeur-pompier volontaire s’est fait agressé en rejoignant le Centre d’Incendie et de Secours d’Anzin pour renforcer la garde. Il a été transporté à l’hôpital.

Il avait été appelé pour renforcer la garde de nuit de la caserne d’Anzin, dans la banlieue de Valenciennes (Nord), lorsqu’il est tombé dans une embuscade. Au moins 1 individu a violemment agressé le sapeur-pompier volontaire dans la nuit de samedi à dimanche. Il a reçu plusieurs coups portés au visage alors qu’il était à terre.

Le déroulé des faits

À proximité du Centre des secours, le sapeur-pompier a aperçu un véhicule avec un individu lui faisant de grands signes. Le pompier volontaire s’arrête à sa hauteur et descend pour l’aider. L’individu est alors devenu très violent frappant le pompier aux visages et s’acharnant sur lui alors qu’il était à terre. « Il était parfaitement identifiable car il portait son uniforme », précise Quentin Gillion, capitaine du Centre de secours d’Anzin.

L’homme a été pris en charge par ses collègues qui l’ont ensuite conduit au centre hospitalier de Valenciennes. Il en est sorti dans la matinée avec un état de santé rassurant. Il va probablement avoir plusieurs jours d’ITT.

À sa sortie de l’hôpital dimanche vers 11 heure du matin, il s’est rendu au commissariat pour porter plainte accompagné par sa hiérarchie et ses collègues.

Des agressions qui se multiplient

En 2018, sur les 4,6 millions interventions réalisées par les « hommes du feu », il y a eu 207 violences verbales, 153 jets de projectiles, 346 agressions simples et 66 agressions avec arme contre les pompiers – soit plus de deux agressions chaque jour.

RECOMMANDÉ