Nord : une dizaine d’individus attaquent le poste de police municipale d’Halluin pour libérer deux interpellés

Par Emmanuelle Bourdy
1 avril 2021
Mis à jour: 1 avril 2021

Dans la métropole de Lille (Nord), le poste de police d’Halluin a été attaqué, ce lundi 29 mars, par une dizaine d’individus. Ils voulaient libérer deux de leurs amis, interpellés après un refus d’obtempérer. Parmi les assaillants, trois ont été interpellés.

Ce lundi 29 mars, la police voulait contrôler deux hommes circulant avec un deux-roues, dont le passager ne portait pas de casque, rapporte Actu17. Mais le conducteur n’a pas voulu s’arrêter, au contraire, il a accéléré. La police a cependant réussi à les arrêter un peu plus loin, malgré la résistance avec laquelle ils se sont opposés. Ils ont ensuite été conduits au poste de police d’Halluin où ils ont été présentés devant un officier de police judiciaire (OPJ).

Mais les choses ne se sont pas arrêtés là. Une dizaine d’individus se sont déplacés jusqu’au poste de police. Ils voulaient libérer leurs amis qui venaient d’être interpellés. Ils ont essayé de rentrer à l’intérieur du poste de police, après avoir caillassé les murs de celui-ci. Ils n’on cependant pas réussi à pénétrer dans les locaux.

Sur ces entrefaites, des renforts de la police nationale sont arrivés, faisant fuir les assaillants. Seulement trois ont pu être interpellés. Actu17 relate encore que parmi ces trois-là, deux étaient en possession d’un couteau, ainsi que l’a indiqué une source proche de l’enquête. Cet affrontement a fait un blessé dans les rangs des policiers. Les cinq hommes interpellés ce jour-là ont été placés en garde à vue. Ils étaient tous connus défavorablement des services de police. Une enquête a été ouverte, c’est le commissariat d’Halluin qui est en charge de celle-ci.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ