Normandie : après avoir provoqué des policiers, un chauffard leur fonce dessus en voiture

Par Emmanuelle Bourdy
13 juillet 2020
Mis à jour: 14 juillet 2020

Ce jeudi 9 juillet, un homme a provoqué les policiers devant le commissariat d’Alençon. Il a ensuite tenté volontairement de renverser l’un d’entre eux en voiture en fonçant sur un barrage de police. Il a ensuite foncé dans un deuxième barrage que les gendarmes avaient mis en place. Il a été interpellé et mis en examen pour « tentative de meurtre sur personne dépositaire de l’autorité publique ».

Les faits se sont déroulés le 9 juillet 2020 aux environs de 21 h 45 devant le commissariat de police d’Alençon, rapporte Ouest-France. Un individu est arrivé en voiture et a volontairement fait un dérapage devant le bâtiment. Puis l’homme a fait vrombir son moteur quelques minutes. À la suite de quoi, une voiture de police est sorti du commissariat et l’automobiliste, non loin d’arrêter là ses provocations, « leur fait un doigt d’honneur » avant de s’enfuir, précise le procureur François Coudert.

Course-poursuite dans la ville

La voiture de police s’est alors engagée dans le rue Sainte-Thérèse, à la poursuite du fuyard. Un riverain se confie au journal et ajoute : « J’ai entendu énormément de bruit, jeudi soir. Les sirènes, les voitures de police qui roulaient vite. »

Lorsque l’automobiliste est arrivé au niveau du barrage, installé pour stopper le fuyard, celui-ci s’est mis à accélérer et s’est rué sur les forces de l’ordre. L’un d’eux a été obligé de se jeter sur le capot d’une voiture de police pour ne pas être percuté.

C’est grâce à l’intervention des gendarmes, qui avaient installé un barrage à la sortie de la ville, que le chauffard a pu être interpellé. L’homme, a été stoppé net en fonçant dans un véhicule de gendarmerie, positionné au niveau de ce deuxième barrage.

Il a « voulu tuer le fonctionnaire de police »

L’homme, âgé de 25 ans, a ensuite été placé en garde à vue au commissariat de police d’Alençon pour « tentative de meurtre sur personne dépositaire de l’autorité publique ».

Une reconstitution des faits a permis « d’établir que le véhicule poursuivi avait accéléré peu avant le barrage et fait un écart délibéré vers un policier qui a dû se jeter sur le capot d’une voiture de police placée en barrage, pour ne pas être heurté », explique François Coudert. L’interpellé a reconnu pendant sa garde à vue « avoir voulu tuer le fonctionnaire de police ».

Ouest-France rapporte encore qu’au vue de ces éléments, « le parquet d’Alençon s’est donc dessaisi de l’affaire au profit du pôle criminel du parquet de Caen ». L’homme sera présenté ce samedi devant la Chambre criminelle de Caen. Celle-ci décidera du chef de mis en examen à son encontre.

Le saviez-vous  ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ