Notre Dame de Paris, défigurée mais encore debout, sera « rebâtie » promet Emmanuel Macron

16 avril 2019 Mis à jour: 16 avril 2019

Ravagée lundi par un incendie, apparemment accidentel, Notre-Dame de Paris a été défigurée mais ne s’est pas totalement effondrée grâce à l’intervention des pompiers qui sont parvenus à maîtriser les flammes et sauver la structure de l’édifice, qu’Emmanuel Macron a promis de « rebâtir ».

« Le pire a été évité même si la bataille n’est pas encore totalement gagnée », a déclaré le chef de l’Etat sur le parvis de l’édifice sinistré. Mais « cette cathédrale, nous la rebâtirons », a-t-il promis.

Au milieu de la nuit, les pompiers ont annoncé que le feu, qui a pris peu avant 19h00, avait été « maîtrisé » mais qu’il restait des « foyers résiduels à éteindre ». Il leur aura fallu plusieurs heures pour venir à bout des flammes qui leur ont fait craindre à un moment de « voir la structure s’effondrer », a expliqué le lieutenant-colonel Gabriel Plus, porte-parole des pompiers de Paris.

Malgré tout, le « bilan matériel est dramatique » ajoute-t-il avant de détailler: « l’ensemble de la toiture est sinistrée, l’ensemble de la charpente est détruite, une partie de la voute s’est effondrée, la flèche n’existe plus ». 

(PHILIPPE WOJAZER/AFP/Getty Images)

Le président Emmanuel Macron, qui a annulé son allocution télévision post-grand débat, a dit dans un tweet, partager l' »émotion de toute une nation », le Premier ministre Édouard Philippe exprimant une tristesse qui va « au-delà des mots ».

Plusieurs responsables étrangers ont aussi fait part de leur émotion, Donald Trump évoquant des « images terribles à voir », Angela Merkel « un symbole de la France et de notre culture européenne » et le maire de Londres Sadiq Khan des « scènes déchirantes ». Le Vatican a, de son côté, exprimé « incrédulité » et « tristesse ». À New York, depuis les marches de la cathédrale Saint-Patrick, le cardinal et archevêque Timothy Dolan a exprimé sa « désolation » pour Notre-Dame.

Une enquête du chef de « destruction involontaire par incendie »

L’incendie, qui a pris dans les combles de la cathédrale vers 18h50, semble être parti au niveau d’échafaudages installés sur le toit. Le parquet de Paris a ouvert une enquête du chef de « destruction involontaire par incendie », et c’est la piste d’un départ de feu accidentel depuis le chantier qui « retient l’attention des enquêteurs en l’état des investigations », a précisé une source proche du dossier.Les ouvriers du chantier étaient entendus dans la nuit par les enquêteurs, selon le parquet de Paris.

Autour de l’île de la Cité en plein cœur de la capitale, de nombreux parisiens étaient venus pour chanter et prier jusqu’au milieu de la nuit.

« Il y a quelque minutes les cordons de sécurité ont été ouverts et on a pu s’avancer en procession de prières vers la cathédrale. Ce qui est bouleversant c’est d’imaginer que le cœur de la France bat ici et brûle », raconte Etienne Vermersch, 28 ans, qui a prié une grande partie de la nuit.

Cet incendie intervient au premier jour des célébrations de la Semaine sainte qui mène à Pâques, principale fête chrétienne.

Epochtimes.fr avec AFP

RECOMMANDÉ