Ce nouveau conte de fées pour enfants inspire petits et grands, voici pourquoi

Par Jocelyn Neo
13 septembre 2020
Mis à jour: 13 septembre 2020

Ce qui n’était qu’un simple conte de fées destiné à enseigner une leçon de gentillesse à des élèves de CP a reçu un tel accueil qu’il a été publié sous forme de livre, puis transformé en spectacle musical.

S’entretenant avec Epoch Times, l’auteure Lyudmila Orel – une orthophoniste qui vit en Ukraine – partage les raisons pour lesquelles son Conte de fée du lotus, initialement écrit pour les enfants, parvient même à trouver un écho auprès des adultes et inspire des personnes de tous les âges.

Avec l’aimable autorisation de Katsiaryna Babok via Armina Nimenko)

Le conte de fées relate le voyage de la vie d’une petite graine de lotus enfouie profondément sous les eaux d’un mystérieux Lac Magique. Le chemin semé d’embûches de la graine consiste à affronter d’étranges créatures afin de sortir des eaux troubles sous la forme d’une magnifique fleur de lotus. Cependant, cette remarquable transformation n’est possible qu’en gardant à l’esprit ce que la Grande Fleur de lotus blanc avait enseigné : les « Trois Trésors » que sont la vérité, la compassion et la tolérance.

Lyudmila Orel. (Avec l’aimable autorisation de Mishchenko Olga via Armina Nimenko)

Pour Orel, son conte de fées si simple a touché les cœurs du monde entier à cause de « la puissante énergie du message des lois éternelles de la vérité, de la compassion et de la tolérance ».

« Ces ‘Trois Trésors’ offrent une réponse à l’âme des gens de tous les âges. Tout le monde en a besoin. Tout le monde devrait avoir l’espoir de corriger ce qui ne va pas », a déclaré Lyudmila Orel. « Dans notre vie quotidienne comme dans un conte de fées, le Grand Lotus attend tout le monde et espère que nous pourrons nous améliorer tout au long de notre vie ».

Lyudmila Orel, 47 ans, qui travaille dans le domaine médical depuis 12 ans, a déclaré avoir reçu des commentaires positifs prometteurs sur le conte de fées du Lotus, qui a été publié pour la première fois en langue russe en 2013 avec 10 000 exemplaires et est actuellement disponible en ligne en 34 langues, trois langues étant en phase finale de traduction.

Elle a rappelé qu’un lecteur d’Odessa, une ville d’Ukraine, lui a dit que ce conte de fées parle de la « chose la plus importante » dans la vie. « Ce n’est pas une histoire enfantine. C’est en fait un récit pour adultes. Il est important que tous les adultes le lisent », a déclaré la lectrice.

Alors qu’un homme d’Arménie a dit : « C’est une histoire pour moi, ça ! »

Le caractère chinois sur cette image représente le mot « Zhen », qui signifie « Authenticité ». (Avec l’aimable autorisation de Katsiaryna Babok via Armina Nimenko)

Les « Trois Trésors »

Développant sur le sujet des « Trois Trésors » mentionnés dans son conte de fées, Lyudmila Orel a expliqué que cette valeur morale est en fait ancrée dans l’ancienne discipline spirituelle du Falun Dafa, qu’elle pratique depuis 2001.

Le Falun Dafa, ou Falun Gong, est une pratique d’amélioration personnelle qui consiste en cinq séries d’exercices méditatifs et d’enseignements moraux basés sur les principes d’Authenticité, de Compassion et de Tolérance. La pratique a gagné une énorme popularité à la fin des années 1990 et a été reconnue pour ses immenses bienfaits sur la santé, pour finalement s’étendre à plus de 100 pays ; actuellement, plus de 100 millions de personnes de tous les milieux pratiquent cette méthode de méditation pacifique.

Lyudmila Orel practiquant la cinquième série d’exercices du Falun Gong. (Avec l’aimable autorisation de Mishchenko Olga via Armina Nimenko)

Lyudmila souffrait autrefois de graves douleurs vertébrales dues à des hernies intervertébrales, et on lui avait également diagnostiqué une amygdalite chronique. En raison de ses contraintes financières, Lyudmila Orel n’avait pas beaucoup d’options de traitement parmi lesquelles choisir. Elle a décidé de faire des exercices de physiothérapie, ce qui l’a amenée à de trouver le Falun Dafa.

Lors d’une séance de physiothérapie, son instructeur lui a dit qu’un des mouvements qu’elle faisait était une « pose de qigong » et l’a encouragée à chercher une pratique de qigong si cela lui permettait de se soulager. Trois mois plus tard, Lyudmila a vu une annonce dans la rue concernant une pratique de qigong gratuite appelée Falun Dafa.

Lyudmila Orel a déclaré qu’en pratiquant ces exercices, elle avait progressivement retrouvé la santé. Elle a également appris à voir les choses différemment, sous un angle positif, chaque fois qu’elle rencontrait des problèmes.

« Nous ne devrions pas chercher à blâmer les autres pour nos problèmes et devrions nous rappeler qu’il est pratiquement impossible de changer les autres », a déclaré Lyudmila Orel. « Mais en nous changeant nous-mêmes, nous modifions naturellement notre environnement jusqu’à un certain point. »

Un plan concret pour s’améliorer

Orel a décidé de choisir la fleur de lotus comme personnage principal de son histoire lorsque son ami qui enseigne dans une école lui a demandé si elle pouvait prévoir une leçon de morale pour les enfants. Elle a expliqué que le lotus ne symbolise pas seulement la pureté et la miséricorde en Orient, mais qu’il est aussi un symbole de progrès personnel. Elle espère que ce conte de fées encouragera les discussions entre parents, éducateurs et enfants sur la manière dont une solide base morale peut aider tout un chacun dans les situations difficiles.

« Je crois que lorsqu’une personne a une base solide de valeurs morales depuis l’enfance, elle dispose d’un outil pour distinguer le bien du mal, elle a la possibilité de vivre une vie digne, de ne pas se perdre et de résister aux tentations », explique-t-elle.

Irina Vetryak, la directrice du théâtre pour enfants d’Odessa, a mis en scène une représentation musicale en 2013 basée sur le conte de fées du Lotus et a invité Lyudmila Orel à interagir avec des enfants acteurs, âgés de 5 à 7 ans, autour d’un thé surprise.

(Avec l’aimable autorisation de Katsiaryna Babok via Armina Nimenko)

« Nous avons bu du thé, parlé, puis fait des lotus en origami », a déclaré Lyudmila. « Et à la fin de la rencontre, les enfants eux-mêmes se sont transformés en petits lotus pendant un moment – ils se sont assis en position de lotus et ont essayé de calmer leur esprit, de sentir la paix intérieure. »

Irina Vetryak a raconté à Lyudmila comment les enfants ont changé de comportement et ont amélioré leurs résultats scolaires.

Il y a une histoire intéressante qui sort du lot : Un jeune comédien de 16 ans qui a demandé après la représentation : « Avez-vous remarqué que j’ai arrêté de bégayer ? »

Comme les principes moraux décrits dans le conte de fées sont également applicables à des situations réelles, certains parents ont même créé leur propre version de l’histoire.

Lyudmila Orel se souvient qu’une mère a déclaré que le comportement de sa fille devenait légèrement sournois. Pour corriger le comportement de sa fille, la mère a dit à son enfant : « Où un tel comportement est-il accepté ? Dans le monde obscur ! C’est la pointe de la ruse du crapaud ! »

Dans la vie quotidienne, Lyudmila Orel dit souvent aux parents qui se plaignent du comportement de leurs enfants de faire une liste et de la coller sur un réfrigérateur. Lyudmila Orel pense que les enfants reflètent le comportement de leurs parents ; ainsi, son objectif de dresser une liste des habitudes inacceptables est d’abord pour les parents de travailler sur les changements à apporter en eux-mêmes avant de s’occuper du comportement de leurs enfants.

« Au début, les parents se figent souvent, puis ils rient. Pour ceux qui essaient de suivre cette voie, la liste devient un plan concret d’amélioration personnelle », a-t-elle déclaré. « Ça marche vraiment. »

Lyudmila Orel practiquant la cinquième série d’exercices avec des enfants dans un parc. (Avec l’aikable autorisation de Denys Nahorniuk via Armina Nimenko)

Outre les principes universels d’Authenticité, de Compassion et de Tolérance, Lyudmila suggère qu’il existe de nombreuses autres valeurs importantes au sein de chaque famille qui ont été transmises par les générations précédentes, telles que « la sincérité, l’ouverture, l’altruisme, la volonté d’aider, le respect et le travail acharné ». La liste est encore longue.

Par exemple, Lyydmila Orel a déclaré que ses parents croyaient en une vie d’honnêteté et en un cœur qui n’était pas jaloux des autres. Son père lui a appris : « Vis honnêtement et tu dormiras paisiblement. »

« Il est très important de transmettre ces valeurs aux enfants », a-t-elle dit. « Je suis très reconnaissante envers mes parents de m’avoir élevé dans un tel environnement. »

Lyudmila espère que son conte de fées et les « Trois Trésors » mentionnés dans son histoire aideront chacun dans sa vie.

« Nous, nos proches et ce monde avons grand besoin de ces qualités inestimables », a conclu Lyudmila Orel.

Lisez l’histoire du « Conte du lotus » ici ou regardez la vidéo complète ici.

FOCUS SUR LA CHINE – Des poissons morts sur 4 km de plage en Chine

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ