Nouvel An : la préfète du Grand Est encourage les gens à dénoncer les fêtes ayant trop d’invités

Par Nathalie Dieul
31 décembre 2020
Mis à jour: 1 janvier 2021

Josiane Chevalier, préfète du Grand Est, appelle la population à signaler à la police toute « fête sauvage » comportant trop de participants la nuit de la Saint-Sylvestre.

« J’encourage les personnes à appeler le 17 si elles constatent des nombres anormaux de personnes réunies ce soir-là ! » a déclaré la préfète en parlant de la nuit du Nouvel An lors de sa conférence de presse du 28 décembre, citée par Lorraine actu.

Tout en « remerciant les personnes » qui feront des dénonciations, Josiane Chevalier s’en est pris plus particulièrement à « ceux qui font un business de ces fêtes », ce qu’elle a qualifié de « tout bonnement honteux ».

« Ces fêtes sauvages sont des clusters potentiels, qui vont diffuser le coronavirus et, après quelques jours, encombrer les hôpitaux », s’est-elle exclamée.

Pour rappel, le couvre-feu est en vigueur à partir de 20 h le 31 décembre, jusqu’à 6 h du matin le 1er janvier, dans toute la France. Selon nos confrères de Sud-Ouest, la limite d’une réunion de six adultes n’est pas une règle inscrite dans la loi, mais une recommandation du gouvernement qui se veut « un appel au bon sens ».

Il n’est donc pas interdit d’organiser une soirée avec plus de six adultes du moment que cela reste un évènement privé. Toutefois, vu que tout déplacement est interdit après 20 h, il faudra soit dormir sur place, soit passer une nuit blanche et repartir après 6 h du matin si vous allez célébrer l’arrivée de la nouvelle année ailleurs que chez vous.

Nouvel Horizon – Une loi restreint la liberté des personnes non vaccinées


Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Faire un don à Epoch Times

Soutenez le journalisme honnête

RECOMMANDÉ