Une nouvelle vidéo montre le moment où l’avion d’Ukrainian Airlines est touché par deux missiles en Iran

Par Jack Phillips
15 janvier 2020 Mis à jour: 15 janvier 2020

Une nouvelle vidéo de sécurité semble montrer deux missiles frappant le vol 752 d’Ukraine International Airlines près de Téhéran, tuant tout le monde à bord la semaine dernière, selon un rapport du New York Times de mardi.

Les images montrent un projectile volant en l’air avant qu’un flash lumineux ne soit vu au loin. Quelques instants plus tard, on voit un autre projectile volant dans la même direction, suivi d’un autre éclair.

L’avion prend apparemment feu quelques instants plus tard. D’après les images, il ne semble pas que l’avion se soit immédiatement écrasé.

La vidéo a été filmée par une caméra sur le toit près du village de Bidkaneh, près de Téhéran, a indiqué le rapport. Amir Ali Hajizadeh, commandant de la division de l’espace aérien du Corps des gardiens de la révolution islamique, a déclaré que les missiles ont été lancés depuis une base située dans cette zone.

La vidéo a été téléchargée sur YouTube tôt mardi matin. Le NY Times a également rapporté que les nouvelles images pourraient aider à expliquer pourquoi le transpondeur de l’avion a cessé de transmettre avant de s’écraser, ce qui laisse penser qu’un missile a pu désactiver le dispositif.

La semaine dernière, alors que Téhéran avait nié être responsable de l’écrasement de l’avion, plusieurs médias ont obtenu des images montrant un projectile qui aurait heurté l’avion. La vidéo de 19 secondes montre un ciel sombre éclairé par un flash de lumière vive, suivi d’un boum. On pouvait entendre le son des sirènes en arrière-plan vers la fin de la vidéo.

Parmi ceux qui sont morts dans l’incident, il y avait 82 Iraniens, 63 Canadiens, 11 Ukrainiens, 10 Suédois, 4 Afghans, 3 Allemands et 3 Britanniques.

Les responsables iraniens ont maintenant admis que leurs militaires ont abattu l’avion et ont blâmé l’erreur humaine. Au moins un fonctionnaire a affirmé que l’avion avait été identifié à tort comme un missile de croisière, malgré le fait que l’avion avait décollé de l’aéroport de Téhéran quelques minutes auparavant. La même nuit, Téhéran a lancé plus d’une dizaine de missiles sur les bases militaires irakiennes qui abritent les forces américaines, en représailles à la frappe aérienne approuvée par la Maison-Blanche pour tuer le commandant en chef Qassem Soleimani.

Amir Ali Hajizadeh a déclaré samedi qu’il avait accepté la responsabilité de l’abattage de l’avion de ligne et a affirmé que les militaires pensaient que c’était un missile de croisière, selon les médias d’État.

« J’aimerais être mort », a dit M. Hajizadeh, rapporté par CNN. « J’accepte toute responsabilité pour cet incident. »

Mardi, la télévision d’État a rapporté que l’Iran a procédé à des arrestations en relation avec l’abattage de l’avion. Gholam-Hossein Esmaili, le porte-parole de l’agence judiciaire iranienne, a déclaré qu’une enquête est également en cours, selon PressTV.

La décision d’arrêter les personnes impliquées a probablement pour but de réprimer les protestations de masse qui ont été déclenchées à la suite de la catastrophe aérienne. Un certain nombre de manifestants ont appelé au renversement du régime.

RECOMMANDÉ