Nouvelle-Zélande : la police autorise le hijab dans son uniforme

Par Suzanne Durand
19 novembre 2020
Mis à jour: 19 novembre 2020

Le 11 novembre dernier, la police de la Nouvelle-Zélande a officiellement intégré le port du hijab dans l’uniforme des policières.

« Nous avons besoin de personnes avec des capacités, des milieux d’origine et des niveaux d’expériences différents. La diversité est essentielle pour que nous puissions servir aux besoins des communautés néo-zélandaises« , a expliqué la police nationale dans un communiqué.

Après les attentats de Christchurch, où 51 personnes ont perdu la vie dans deux mosquées de la ville, Zeena Alis, âgée de 30 ans, s’est engagée dans les forces de l’ordre . « J’ai réalisé que plus de femmes musulmanes étaient nécessaires dans la police pour soutenir la population », raconte-t-elle au New Zealand Herald.

Un hijab inséré dans une casquette

Il a fallu deux années de développement pour que le projet voit le jour. De confession musulmane, Zeena Ali a réalisé un voile adapté aux uniformes des femmes dans la police nationale, elle estime qu’en la voyant « plus de femmes musulmane voudront s’engager », explique-t-elle.

Mme Alis est devenue le premier officier de l’histoire à porter le hijab conçu par la police. D’autres pays ont entamé la démarche, comme en Australie ou en Angleterre.

Focus sur la Chine – Relation amour-haine de Taïwan et de la Chine

Le saviez-vous ? 


Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

 

RECOMMANDÉ