Oise : condamnés à la prison pour avoir tabassé l’agresseur d’une adolescente

Par Emmanuelle Bourdy
25 novembre 2021
Mis à jour: 25 novembre 2021

Pour venger une jeune fille de 16 ans, trois jeunes ont tendu un piège à l’agresseur présumé de celle-ci, dans une forêt près de Saint-Jean-aux-Bois (Oise). Ils ont été interpellés et condamnés par le tribunal correctionnel de Compiègne (Oise), ce lundi 15 novembre 2021. Ils écopent de 18 mois à trois ans de prison avec sursis partiel.

Trois jeunes ont été interpellés par les forces de l’ordre pour avoir tendu un guet-apens et passé à tabac l’agresseur présumé d’une jeune fille de 16 ans, selon les gendarmes, ainsi que le relate 20 Minutes. Ils ont été jugés en comparution immédiate ce lundi 15 novembre 2021.

Roué de coups et abandonné dans la forêt

Les faits ont débuté début novembre, lorsqu’une adolescente de 16 ans a confié à son petit-ami avoir été agressée par un individu qu’elle connaissait. Voulant venger la jeune fille, son petit ami a décidé de tendre un piège à l’agresseur présumé. Pour l’attirer sur le lieu du guet-apens, l’adolescente a prétexté une « sortie entre amis » et lui a donné rendez-vous dans une forêt située non loin de la commune de Saint-Jean-aux-Bois.

Lorsque le jeune homme est arrivé au point de rendez-vous, le petit ami de l’adolescente ainsi que trois individus au visage masqué l’attendaient. Roué de coups de poing et de batte de baseball, il a également reçu plusieurs coups de couteau. La victime de cette agression a ensuite été abandonnée dans la forêt.

Il refuse d’aider les gendarmes par peur des représailles

Lorsqu’il a été secouru, il a refusé de donner l’identité de ses trois agresseurs, par crainte des représailles, précise 20 Minutes. Pour autant, les enquêteurs ont réussi à mettre la main sur les trois suspects, qui ont été interpellés par les gendarmes de la communauté de brigades de Choisy-au-Bac, puis placés en garde à vue.

Ces trois hommes ont été jugés en comparution immédiate par le tribunal correctionnel de Compiègne, qui les a condamnés à des peines allant de 18 mois à trois ans de prison assorties d’un sursis partiel. 20 Minutes souligne par ailleurs qu’aucune information ne précise si la victime de ce guet-apens sera quant à elle poursuivie pour avoir agressé l’adolescente.


Rejoignez-nous sur Telegram pour des informations libres et non censurées:
👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ