Oise : il agresse une famille avec trois enfants dans un guet-apens d’une «violence inouïe»

Par Emmanuelle Bourdy
13 mai 2021
Mis à jour: 14 mai 2021

Ce lundi 10 mai, le tribunal de Compiègne (Oise) a condamné Youssifou Simaga, un jeune homme âgé d’à peine 18 ans, à 3 ans de prison ferme. Celui-ci avait très violemment agressé une conductrice, qui se trouvait dans sa voiture en présence de sa compagne et de ses trois enfants.

Les faits se sont déroulés le 20 mars dernier, sur l’avenue Bury-Saint-Edmund, non loin du quartier du Clos-des-Roses à Compiègne. Il était 23 h 55 lorsqu’une automobiliste, qui se trouvait à bord de son véhicule avec sa compagne et ses trois enfants âgés de 15 mois, 4 et 8 ans, s’est fait agresser, ainsi que le rapporte Le Parisien.

Trois jeunes hommes se sont mis en travers de sa route, obligeant la conductrice à s’arrêter pour ne pas les heurter. C’est alors que l’un d’entre eux, Youssifou Simaga, s’est mis sur le capot de la voiture, frappant la vitre comme une furie. « Arrête-toi ou je te bute », vociférait-il, ses deux complices étant de chaque côté du véhicule. À force de marteler la vitre à gros coups de poings, celle-ci s’est brisée. L’agresseur a alors saisi la victime par les cheveux, la sommant de lui donner les clés de sa voiture ainsi que son téléphone.

Devant la violence de la scène, l’un de ses complices a tenté de le dissuader, mais en vain. Les enfants, terrorisés, criaient dans la voiture et Youssifou Simaga a demandé à la conductrice de prendre le plus jeune dans ses bras, sans pour autant cesser de la violenter. L’agresseur s’est ensuite dirigé vers une autre voiture qui arrivait, mais est ensuite revenu sur ses pas, mentionne le journal. Sur ces entrefaites, la police est arrivée, une voisine, témoin de la scène, l’ayant alertée. Cette dernière a d’ailleurs expliqué aux enquêteurs que le trio d’agresseurs criait à l’encontre des femmes : « On va s’en faire une. »

Ce soir-là, la victime ainsi que sa famille ont cru que leur dernière heure était arrivée. La conductrice, encore sous le choc, a depuis pris la décision de quitter la ville. Elle a confié à propos de son agresseur : « Son regard me hante encore. » Youssifou Simaga, lui, a été interpellé quelques jours après l’agression. Ses empreintes digitales ont été relevées sur la voiture de la victime et des témoins l’ont reconnu. À la barre, ce lundi au tribunal de Compiègne, il a nié les faits qui lui étaient reprochés, précisent nos confrères.

« Vu la violence inouïe, le caractère sexiste de l’agression, la lâcheté dont vous avez fait preuve, votre indifférence et l’absence d’empathie envers les victimes, le tribunal vous condamne à 5 ans de prison », a déclaré le tribunal de Compiègne. Le condamné devra de plus payer des dommages et intérêts aux victimes, à savoir 4 000 € pour la conductrice, 3 000 € pour sa compagne et 3 000 € pour chacun des trois enfants. Il a également interdiction d’entrer en contact avec les victimes.

Quant aux deux autres complices, l’un a été interpellé, il était mineur. L’autre cependant, n’a pas pu être identifié.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ