Oise : les caravanes des gens du voyage bloquent le site d’une entreprise, le patron doit mettre ses salariés au chômage

Par Séraphin Parmentier
29 septembre 2020
Mis à jour: 29 septembre 2020

Incapable d’accéder à l’entrepôt où elle stocke les commandes de ses clients, une petite entreprise n’a pas eu d’autre choix que de mettre ses salariés au chômage partiel.

Depuis le samedi 26 septembre, l’entreprise Lelu, spécialisée dans la fabrication d’emballages et de produits destinés à l’art de la table tels que des couverts ou de la vaisselle jetables, tourne au ralenti.

Une cinquantaine de caravanes de la communauté des gens du voyage se sont en effet installées sur le parking du site de stockage de la société, à Rémy, une commune de moins de 2000 habitants établie dans la banlieue de Compiègne.

Pierre Mourayaga, P.-D. G. de l’entreprise, a été contraint de mettre les quinze salariés qu’il emploie au chômage partiel.

« Nous n’avons aucune possibilité de livrer nos clients car l’entrepôt où nous stockons nos marchandises haut de gamme est entièrement bloqué. On a déposé plainte et on attend qu’un arrêté préfectoral soit pris. Nos salariés sont au chômage partiel. C’est la troisième fois en cinq ans que cela arrive », a expliqué M. Mourayaga aux journalistes du Parisien.

L’avenir de la société en péril

Déjà affaiblie par la crise sanitaire liée au virus de Wuhan, la société risque à nouveau de voir son chiffre d’affaires fondre comme neige au soleil.

« Lors du confinement, nous avions déjà perdu 40 % de notre chiffre d’affaires. C’était une baisse d’activité record. Nous avons tenu malgré tout. Mais là… », soupire Hector Gaete, le directeur commercial de la SARL.

« Là, on paye des vigiles pour surveiller les lieux. On ne sait pas si on se relèvera », renchérit Pierre Mourayaga.

Interrogés par la rédaction du Parisien, les gens du voyage ne comptent manifestement pas quitter les lieux tant que la force publique ne les aura pas expulsés.

« On vient de Pontpoint. On a vu que l’herbe était haute, on ne pensait pas qu’on allait gêner. À l’aire d’accueil de Jaux, c’est complet. On ne sait plus où aller. Tant qu’on ne vient pas nous déloger, on reste. »

FOCUS SUR LA CHINE – Le rêve d’empereur « brisé » de Xi Jinping

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ