Oise : un père de famille roué de coups en prenant la défense de sa fille

Par Léonard Plantain
1 avril 2021
Mis à jour: 1 avril 2021

Lundi 29 mars, un père de famille a été roué de coups en prenant la défense de sa fille dans un quartier pavillonnaire de Montataire (Oise). Quatre jeunes ont été placés en garde à vue.

L’attaque a eu lieu lundi soir, rue Désiré-Jésus, à Montataire : « C’est parti d’une embrouille entre gosses, les parents s’en sont mêlés et cela a dégénéré », a déclaré un voisin et témoin de l’agression, dont la voiture a reçu un coup de pelle pendant l’altercation.

« Une telle violence, c’est incroyable », a-t-il déploré. D’après les premiers éléments d’enquête, l’origine de l’altercation serait liée à une histoire sentimentale qu’entretenait la fille de la victime avec un des adolescents du groupe de jeunes – pour certains alcoolisés – originaire de Thiverny, une commune voisine, a rapporté Le Parisien.

Selon un des enquêteurs, « ils n’y sont pas allés de main morte ». En effet, en plus des coups de poings et de pieds, une pelle et un marteau en bois, retrouvés sur les lieux, auraient été utilisés sur le père de famille. Heureusement, par chance, la victime n’a été que légèrement blessée et a pu reprendre le travail dès mardi.

« Cette altercation n’a pas de lien avec les événements de la semaine dernière », a également précisé commissariat de Creil, en référence à l’agression au couteau qui a lieu vendredi dernier dans le même secteur. Une adolescente de 17 ans avait porté deux coups à un garçon de 14 ans qui se battait avec son frère.

Néanmoins, même « si ces affaires ne sont pas liées, cela dénote de quelque chose qui ne va pas », a déploré Jean-Pierre Bosino, le maire de la commune. « Là encore, cela aurait pu se terminer en catastrophe », a-t-il conclu.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ