Oise : un adolescent fait du rodéo à moto, le maire l’appréhende par lui même

Par Emmanuelle Bourdy
23 février 2021
Mis à jour: 23 février 2021

Ce samedi 20 février, un jeune de la commune voisine a agité la petite bourgade de Maysel (Oise). En voulant stopper ce jeune, le maire a été légèrement blessé. À la suite de quoi les gendarmes ont pu interpeller l’adolescent, déjà connu de leur service.

Hervé Lefez, le maire de Maysel, a remarqué ce samedi 20 février au matin « le bruit de moteurs de plusieurs moto-cross à l’entrée du village », alors qu’il se rendait « à la permanence des élus », rapporte Le Parisien. « Maysel est niché dans un vallon et il est tentant pour les amateurs de moto-cross de venir dans les alentours. J’ai appelé les gendarmes et je suis reparti en mairie », explique l’élu.

Mais lorsque les forces de l’ordre sont arrivées dans le village, les motards ont pris la fuite immédiatement. Pourtant, plus tard dans la matinée, ces jeunes sont revenus et ont recommencé leur tour de moto, l’un d’entre eux adoptant une attitude dangereuse vis-à-vis d’autrui. En effet, une dame âgée a manqué de se faire renverser, précise le quotidien régional. Hervé Lefez, qui est ressorti à ce moment-là de la mairie, souligne encore : « J’ai vu l’un des motards, sans casque mais avec une cagoule,  faisant des roues arrière et des dérapages, en manquant de peu de renverser une personne âgée. »

L’édile a tenté de l’arrêter, mais le jeune a réussi à l’éviter avant de s’enfuir. Au bout de 20 minutes, le motard était déjà revenu sur les lieux. Mais le maire, prévoyant, avait anticipé son retour. Il indique : « Je suis fonctionnaire de police en région parisienne,  je suis habitué à ce genre de situation. »

« J’ai décliné mon identité pour qu’il s’arrête, mais il a préféré accélérer », poursuit le maire. « Je me suis écarté pour éviter la moto et je l’ai attrapé et mis à terre. » Enfin maîtrisé, le motard a été remis aux gendarmes de Saint-Leu d’Esserent. Quant aux autres motards, voyant la tournure que prenaient les événements, ils ont rapidement quitté les lieux.

Dans le feu de l’action, le maire a été percuté par la moto qui a heurté sa jambe. « Heureusement, je suis aussi motard et j’ai pu éviter un choc trop violent », confie encore le maire au Parisien. Il renchérit : « Je n’ai que quelques contusions, mais il aurait pu me briser le tibia avec sa moto. »

Après quoi, le maire de Maysel a déposé plainte. La capitaine Lydia Zali, de la compagnie de gendarmerie de Chantilly, a indiqué qu’une enquête était en cours. Il s’avère que le jeune motard, âgé de 16 ans, habite dans le village voisin de Cramoisy. Il est déjà tristement connu des services de police. Étant mineur, il a été remis en liberté.

Hervé Lefez est entré en contact avec la mère de l’adolescent. Celle-ci déplore l’attitude de son fils et a demandé au maire de Maysel de l’excuser pour ces actes. L’élu considère que c’est à son fils lui-même « de s’excuser et d’assumer ses actes », étant donné qu’il a « bientôt 17 ans ». « Nous lui avons fait une belle leçon de morale avec les gendarmes car en plus, il portait une arme factice. Ces jeunes sont influencés par ce qu’ils voient sur les réseaux sociaux, sans se rendre compte de la portée de leurs comportements », conclut le maire.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ