Un oiseau à la crête insolite en forme de demi-lune : une espèce à découvrir dans les forêts tropicales

Le mâle coq-de-roche orange a une apparence distincte qu'il est difficile de confondre avec celle de toute autre espèce
Par Louise Bevan
5 janvier 2021
Mis à jour: 5 janvier 2021

Avec sa crête en demi-lune d’un orange doré brillant, le coq-de-roche mâle que l’on retrouve en Guyane, une région de la France située sur la côte nord-est de l’Amérique du Sud, est un oiseau qui attire l’attention dans les forêts tropicales indigènes.

La vive crête orange de l’oiseau est bordée d’une bande brune et reste hérissée en permanence.

En plus de sa crête légendaire, les coq-de-roche mâles en Guyane arborent une queue cannelée et des ailes noires et blanches, dont l’aspect est difficile à confondre avec celui des autres espèces.

Epoch Times Photo
(AISSE GAERTNER/CC BY-SA 4.0)

Originaire des forêts tropicales humides de plaine de la Guyane, du Suriname, de la Colombie, du Venezuela et du nord du Brésil, le coq-de-roche guyanais doit son nom à son habitude de construire des nids à partir de boue, d’argile et de matières végétales sur les falaises ou les crevasses rocheuses.

Le coq-de-roche guyanais, du nom scientifique Rupicola rupicola, est entièrement frugivore, ce qui signifie qu’il se nourrit principalement de fruits, à l’exception occasionnelle d’insectes, de grenouilles et de petits reptiles, selon l’aquarium et zoo Dallas World Aquarium.

Les oiseaux mâles de couleur vibrante peuvent atteindre 30 centimètres de taille. Les femelles, en revanche, sont d’un brun terne.

Epoch Times Photo
(Pedro Bernardo/Shutterstock)

Les mâles orange vif mettent à profit leur crête en demi-lune pour des combats animés ou des spectacles de « danse », présentés par des groupes comptant jusqu’à 50 oiseaux, note le Dallas World Aquarium.

Les mâles qui sont placés au centre de la lek sont dominants et sont plus attirants pour les partenaires féminines potentielles.

L’espèce est polygame. Les femelles élèvent leurs poussins seules. Selon le Dallas World Aquarium, la couvée du coq-de-roche guyanais contient généralement deux œufs ; la période d’incubation dure 27 à 28 jours.

Epoch Times Photo
Une femelle coq-de-roche guyanaise. (Charlotte Bleijenberg/Shutterstock)

Ces beaux oiseaux vivent en moyenne quatre ans et demi dans la nature.

Bien que cet oiseau soit la proie des aigles harpie et des pygargues à tête blanche, parmi d’autres oiseaux de proie sud-américains, il est classé comme « moins préoccupant », sur la liste rouge de l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature).

Voici quelques photos de ce magnifique oiseau, laissez-vous émerveiller.

Epoch Times Photo
(Wang LiQiang/Shutterstock)
Epoch Times Photo
(Bernard DUPONT/CC BY-SA 2.0)
Epoch Times Photo
(Charlotte Bleijenberg/Shutterstock)
Epoch Times Photo
(Wang LiQiang/Shutterstock)

Focus sur la Chine – Un climat inhabituel en Chine

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ