Orléans : un conducteur de bus tabassé par un mineur pour lui avoir rappelé de porter un masque

Par Léonard Plantain
31 juillet 2020
Mis à jour: 31 juillet 2020

Mardi 28 juillet à Orléans, un conducteur de bus a été victime d’une agression sur la ligne 2 du réseau TAO. Un usager à qui il avait rappelé l’obligation de porter le masque l’a roué de coups.

L’incident s’est produit ce mardi peu avant 19 h, un conducteur de bus du réseau TAO a été tabassé après avoir demandé à un jeune homme de la ligne 2 de porter un masque, comme l’obligent les règles sanitaires en vigueur. Le jeune homme, qui est monté en gare d’Orléans, s’est d’abord exécuté avant de revenir peu après pour frapper le chauffeur, juste avant de descendre à l’arrêt Pomme de Pin, rue du Faubourg Bourgogne, relate France Bleu.

Jean-Philippe Deloge, de la direction de TAO, a ensuite confirmé cette « agression liée au port du masque obligatoire ». Ajoutant que le conducteur blessé au visage s’est vu prescrire 3 jours d’incapacité totale de travail (ITT).

Après enquête, le vice-procureur de la République Christian Magret a annoncé que l’agresseur présumé du chauffeur de bus a été interpellé ce jeudi 30 juillet, dans l’après-midi. Placé en garde à vue, le jeune homme est un mineur orléanais « pour lequel d’autres procédures judiciaires sont en cours », précise le vice-procureur.

Dans le rapport du parquet, celui-ci explique : « Il [l’agresseur présumé] monte dans le bus au niveau de la gare routière. Le chauffeur lui fait remarquer que le port du masque est obligatoire. Il remonte alors son T-shirt au niveau de son visage et se dirige vers le fond du bus. Il revient quelques instants plus tard, cette fois avec un masque et assène plusieurs séries de coups au conducteur », relate Le Parisien.

De son côté, Jean-Philippe Deloge a dénoncé cet acte de violence, mais a également tenu à rassurer les usagers : « Cette agression grave est tout à fait isolée et exceptionnelle. Il n’y a pas de montée du nombre d’incidents ou de phénomène particulier, cela reste un élément isolé même si l’on reste très vigilants évidemment. Jusque-là, nous avions eu quelques incidents liés à l’obligation de porter le masque, mais qui étaient des menaces ou agressions verbales. »

« Le port du masque dans les bus et les tramways d’Orléans est globalement très bien respecté depuis le début du déconfinement. La police municipale et nationale patrouillent régulièrement pour s’assurer du respect de cette obligation, et les agents verbalisateurs peuvent dresser des amendes. En cas d’agression ou d’incident, nous sommes très réactifs avec la possibilité pour les chauffeurs d’alerter directement le poste de commandent centralisé, qui peut déclencher aussitôt une intervention », conclut-il.

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ